400 CDD en dix ans

Lettre ouverte d’une précaire de France TV

Un chiffre impressionnant : plus de 400 contrats à durée déterminée en l’espace de 10 ans avec le même employeur : France Télévisions.

Dans une lettre ouverte adressée au PDG, Rémy Pflimlin et publiée sur le site de Télérama, une salariée du groupe public dénonce cette précarité institutionnalisée.

« Désormais c’est par SMS qu’on me siffle pour travailler. La veille pour le lendemain. Pour un jour, pour deux et, par chance, pour la semaine si le collègue que je dois remplacer est vraiment très malade. Sans visibilité, je ne peux rien proposer, rien organiser, rien caler, rien suivre. »

Cerise sur le gâteau : depuis le 1er janvier, certains salariés sous contrat sont rémunérés pour 35h alors qu’ils en effectuent 40. Cette « arnaque scandaleuse » serait liée à « un bug de logiciel ». Pour la salariée en question, c’est 23 euros par jour en moins, soit 1500 euros de manque à gagner. Et le bug n’aurait toujours pas été corrigé. « Pour vous ce n’est peut-être pas grand-chose ; pour moi, plus de deux mois de loyer », écrit la journaliste à son PDG.

Face à cette situation, certains de ces salariés se tournent désormais vers la justice : « Foutus pour foutus, 300 précaires sont allés aux prud’hommes l’année dernière. Deux cents autres devraient les suivre cette année. France Télévisions a déjà tout prévu : 80 millions d’euros provisionnés pour ces contentieux sur la période 2013-2014″.

Article et lettre à lire sur Télérama : http://television.telerama.fr/television/lettre-ouverte-d-une-precaire-au-president-de-france-televisions,112845.php