Le mur et la peur

  Lauréat du prix AFD 2013, Gaël Turine expose à Visa pour l’image un travail de deux ans entre Inde et Bangladesh, le long du mur le plus long du monde. Un mur, une barrière, une séparation qui divise familles, villages et tue un homme tous les cinq jours depuis dix ans selon les statistiques officielles.

Quand il entreprend ce reportage, Gaël Turine reçoit un accueil sceptique dans les rédactions. Personne n’est au courant. Personne n’a jamais vu ce mur. Certains doutent de son existence et personne ne veut lui donner un assignment ou une garantie de publication.

« J’ai voulu photographier une frontière très complexe. On peut l’affirmer, c’est le mur le plus long du monde. La frontière fait 4000 km mais il y a 800 km de frontière naturelle, fleuves, rivières qui sont extrêmement surveillés. Il faut savoir que 220 000 hommes sont affectés à la surveillance de ce mur. On estime à 70 000 le nombre de soldats et policiers mobilisés en permanence. Ce mur a coûté 4 milliards de dollars, sans compter le coût des réparations dues au climat et aux coupures de barbelés par les personnes qui veulent les franchir. »

Article intégral ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-puech/110914/le-mur-et-la-peur-du-photographe-gael-turine

Interview audio ici (30 mn) : http://radio.grands-reporters.fr/channel/1#podcast