la motion de Stéphane HESSEL

Stéphane HESSEL a déposé sa motion, et nombreux s’accordent déjà à en saluer le mordant. Il faut accélérer, dit-il en substance au gouvernement Hollande. L’histoire est là pour démontrer que toutes les réformes qui ne sont pas appliquées dans les trois premiers mois d’une prise de pouvoir ont peu de chance de l’être ensuite.

Du côté de la vraie gauche, même si on peut se réjouir de retrouver dans cette motion de nombreuses propositions portées depuis longtemps par le Front de Gauche et EELV, on peut noter à l’instar de Roger Cavaillès que :  » on y retrouve certes « la plupart » des propositions du FDG sauf les dispositions de base sans lesquelles rien n’est possible durablement, à savoir l’analyse de la dette et son traitement en conséquence, la rupture du circuit mortifère banque vers État, la dénonciation claire des produits dérivés illégaux qui empêchent l’investissement utile. On n’empêche pas une inondation en resserrant un peu les robinets, il est indispensable de les fermer. »

Cette motion d’Hessel constitue néanmoins un grand pas par rapport à la ligne actuelle et mérite d’être saluée. Un rapport d’une cinquantaine de pages, riche en données qu’il est toujours bon de voir synthétisées. A lire absolument. Après le « Indignons-nous ! » voici venu le temps du « Secouons-nous ! »

lien pour télécharger au cas où le doc s’ouvrirait mal dans nos pages : http://www.scribd.com/doc/105643016/La-motion-de-Stephane-Hessel

La motion de Stéphane Hessel