Guerre et indépendantismes

Deux infographies animées proposées par Courrier International.

Demain la troisième guerre mondiale ?

Alors que la coalition internationale, dont fait partie la France, continue de mener des frappes en Irak et en Syrie pour lutter contre Daech, et que la crise ukrainienne ne semble pas avoir trouvé d’apaisement après 10 mois d’affrontements, la presse internationale s’interroge sur les possibilités d’une troisième guerre mondiale. Certains conflits sont vieux de plus de 60 ans, d’autres prennent de nouvelles formes. Découvrez notre infographie animée pour mieux comprendre les zones de tensions internationales.


Infographie Animée : demain la troisième guerre… par courrierinternational

Comprendre les indépendantistes européens

L’Écosse n’est pas le seul pays concerné par les indépendantistes. Partout en Europe, des dizaines de partis politiques défendent le patrimoine et les richesses de leur région en espérant un jour se dissocier de leur pays. Alors que le référendum écossais a conclu au maintien de l’Écosse dans le Royaume-Uni, les médias européens et américains ont remarqué que ce scrutin a redonné un second souffle à certaines volontés séparatistes. Découvrez les pays concernés et les raisons évoquées dans une infographie animée.


Infographie Animée : comprendre les… par courrierinternational

 

Casser les nations au profit des régions ?

08 septembre 2014 |  Par victorayoli (Blog Mediapart)

Les Rosbifs sont-ils en meilleure posture que les Grenouilles ? 

Pas sûr… Ils risquent, dans quelques jours, de perdre 8% de leur population, un tiers de leur territoire, la manne du pétrole de la mer du Nord et…le whiskey. Tout ça d’un coup ? Oui, mais – et c’est tout en leur honneur – sans effusion de sang, sans révolution, par la seule puissance d’un bulletin de vote.

Un premier réflexe est de ricaner devant cette situation qui risque de rabattre sérieusement le caquet de nos « amis » Anglais. « Ça leur fera les pieds à ces valets des Ricains… ». Ça, c’est le réflexe du cerveau reptilien, mais à y regarder de plus près, c’est loin d’être si réjouissant que ça. Parce que ça annonce la mise en action d’une vieille volonté soigneusement cachée des dirigeants sous influence US de l’UE : casser l’Europe des nations au profit d’une Europe des régions, beaucoup plus faciles à dominer pour le plus grand profit des lobbies de la finance et des multinationales. Plus facile de faire entendre « raison » (ultralibérale) à l’Écosse indépendante qu’au Royaume Uni, à la Catalogne qu’à l’Espagne et…aux possibles futures entités Alsace-Bade-Wurtemberg, Roussillon-Catalogne, Bretagne-Irlande, Savoie-Piémont, etc. qu’à la France ! Lire la suite