Sois jeune et tais-toi !

mise à jour le 04 mars

Répétons-leur en attendant.

Qu’ensemble on les emmerde

Entre quatorze et quarante ans

(Maxime Leforestier)

Le nouvel hymne des Enfoirés 2015, largement diffusé sur le Web, a déchaîné moqueries et quolibets des internautes. Et pour cause : le morceau, signé Jean-Jacques Goldman – visiblement devenu un peu réac’ – met en scène un dialogue chanté entre une bande de jeunes anonymes en mal d’avenir, et des stars du show-biz qui leur font la leçon sur le mode « vieux cons soixante-huitard ».
« Vous avez tout, l’amour et la lumière », chante le groupe des jeunes, s’adressant aux chanteurs professionnels. Réponse du groupe des « vieux » : « On s’est battu, on n’a rien volé ». Les jeunes : « Vous aviez tout, paix, liberté, plein emploi. Nous c’est chômage, violence et sida ». Réponse des « vieux » : « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner. À vous de jouer, mais faudrait vous bouger. » À croire que le chômage, le sida et la violence, on l’a bien mérité ! Plus loin, reprise du couplet. Les jeunes : « Vous avez raté, dépensé pollué. » Réponse des « vieux » : « Je rêve ou tu es en train de fumer ? » (sic !).

Les Enfoirés convertis à la doctrine anti-assistés de l’ultralibéralisme décomplexé… C’est Coluche qui doit se retourner dans sa tombe.

Lire sur Politis : http://www.politis.fr/Les-enfoires-anti-jeunes-et-anti,30259.html

Le sujet vu par Didier Porte


Didier Porte : « Salopards d’Enfoirés » par Mediapart

Enfoirés : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique et se plante. Il n’a rien compris. A lire sur le nouvel Obs : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1332134-enfoires-jean-jacques-goldman-repond-a-la-polemique-et-se-plante-il-n-a-rien-compris.html

Coluche avait lancé un mouvement d’urgence et de révolte, les enfoirés vont communier dans son église et versent à la corbeille un peu de leur notoriété. Cela ne remet pas en cause l’utilité objective de l’association, animée par des gens formidables, mais change progressivement le sens politique de l’engagement des artistes.

A lire sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/olivier-beuvelet/030315/enfoires-un-acte-manque-parfaitement-reussi

Si même Attali s’en mêle…

L’écrivain Jacques Attali a violemment réagi sur Twitter, déclarant que «leur dernier clip est un monument de vulgarité et de haine des jeunes.»

Aussitôt relayé par des nombreux twittos, ce message a suscité l’indignation qui lui ont instamment demandé des comptes, et voulant savoir ce que lui faisait pour les personnes vivant dans la précarité. Jacques Attali ne s’est pas laissé démonter: «Le meilleur don est anonyme. Si des chanteurs veulent donner aux Restos du cœur, ils feraient mieux de donner 10% des recettes de leurs concerts», a-t-il répondu.

Oui, c’est bien ce qu’on appelle une fracture générationnelle.