LETTRE OUVERTE à Mr le Maire de LE GRAU DU ROI

Quand on fait le contraire de ce qu’on a dit. Ne pas respecter ses engagements surtout quand l’avenir urbanistique de notre commune est en jeu, quelle déception. A quand la révision du PLU tellement promise et 1 an après toujours pas mise en œuvre ? A quand une commission digne de ce nom de personnes compétentes qui connaissent bien le sujet et notre commune pour en discuter et proposer ? Alors Mr Le Maire, réveillez-vous ! Vous n’allez pas profiter de ne plus payer les avocats comme le faisait votre prédécesseur pour en abuser ? Une Bonne Gestion de Commune c’est en 1: son budget et en 2 : son Urbanisme par son Plan Local

M. JACQUES PELORCE  289, Voie Les Magnolias  30240 LE GRAU DU ROI
Monsieur Robert CRAUSTE  Maire du Grau du roi

Le Grau du Roi le 27 février 2015
Lettre ouverte
Objet : Programme des Orchidées

Monsieur le Maire,
Je tiens par la présente lettre ouverte à vous faire part de ma profonde déception suite aux derniers développements du programme des Orchidées au Boucanet et à vos explications lors de la réunion du Conseil de quartier de jeudi 26 février.
Vous vous étiez opposé à ce programme avant votre élection, expliquer votre changement à propos de ce projet par le seul fait du départ des jeunes de la commune est un motif inacceptable car ce phénomène existait avant votre élection, c’était même le motif mis en avant par l’ancien maire !
Depuis un an vous êtes au pouvoir et vous n’avez rien entrepris pour proposer des solutions à ce problème à l’exception du programme du Kalliste II à Port Camargue mais qui avait été initié par votre prédécesseur et à la reprise du programme des Orchidées sans en modifier une virgule. Lire la suite

Adieu, Etienne !

Étienne Mourrut nous a quitté, et Sémaphores tient à s’associer à ce deuil qui frappe, par-delà sa famille, toute la famille graulenne.

De 1983 à 2014, plus de trente années consacrées à la gestion du Grau du Roi, à l’écoute de tous ses concitoyens, cela seul pourrait dire en soi combien Étienne aura porté sur ses épaules la plus grande part du développement de notre cité depuis sa création.

Chacun dans son rôle et ses convictions, Sémaphores a beaucoup combattu celles d’Étienne et nos pages en ont été le témoin. Mais nous l’avons toujours dit et il est bon de le répéter : nous n’avons jamais confondu « adversaire » et « ennemi ». Adversaire, Étienne en était un redoutable, parce qu’il était un véritable combattant, animé par des valeurs humaines qui rendaient loyal le combat d’idées et, par-delà leurs contenus politiques, les inscrivaient dans une cohérence certaine qui force le respect.

Alors, certes, une foule qui va bien au-delà de la seule population graulenne a tenu à s’associer à ce deuil, à cet adieu à un homme dont le nom restera gravé au panthéon graulen comme l’une des plus importantes « figures du pays ». C’est cette importance qui nous oblige à relever un bémol qui aurait pu être évité, à savoir que de nombreuses personnes n’ont pu se joindre à l’hommage rendu parce qu’elles ne pouvaient quitter leur travail, nous pensons en particulier au personnel des services communaux, sociaux, scolaires…

Était-il si difficile de déclarer ce mardi 21 octobre « Journée de deuil communal » ? La rumeur qui a toujours bon dos rapporte pourtant que l’idée a circulé. Saura-t-on jamais pourquoi elle n’a pas été transformée en acte ? C’est vraiment dommage.

Élections municipales : votre maire est-il dépensier ?

Pour le savoir, rendez-vous sur le site « contribuables.org/argus-des-communes » (lien en fin d’article).

C’est ce que nous avons fait au Grau du Roi pour apprendre par exemple qu’en 2012 le niveau des dépenses par habitant était de 3833 €, sachant que la moyenne des communes de taille comparable est de 1530 €.

En fonction de quoi, le tableau comparatif de Contribuables.org se voit obligé d’attribuer la note de 0 sur 20 à la gestion d’Étienne Mourrut, gestion néanmoins estimée excellente par le repreneur annoncé Léopold Rosso.

Notre curiosité nous a mené à comparer ce score minable avec celui de notre plus proche voisin : Aigues Mortes. Et découvrir que si le score de la gestion Cédric Bonato est nettement meilleur, le commentaire le mieux adapté serait « Peut mieux faire », mais nous doutons qu’il dispose d’assez de temps pour y parvenir, les prochaines élections n’étant plus qu’à quelques encablures.

TOP 3 des communes les moins dépensières

01 MILHAUD 20/20
01 SAINT-CHRISTOL-LES-ALES 20/20
01 ROQUEMAURE 18/20
Flop 3 des communes les plus dépensières

01 GRAU-DU-ROI (LE ) 0/20
01 LAUDUN 1/20
01 VERGEZE 0/20

Vous voulez savoir où vous en êtes dans votre commune ? Suivez le lien sans crainte car vous y trouverez plein d’autres détails qui ont permis d’établir ces classements, et si vous êtes maire, une boite spéciale vous permet même d’y déposer vos remarques et commentaires.

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

TER, on écoute.

Suffisait de demander.

A l’attention des lecteurs qui voudraient bien connaître la teneur exacte des interventions en conseil municipal du 04 juillet concernant le problème du train à 1 euro, nous postons ci après des extraits audio de cette réunion.

Nous nous excusons d’une absence d’enregistrement entre les parties 2 et 4 dû à une mauvaise manipulation technique mais pensons que les quatre extraits suivants sont suffisants pour vous aider à avoir une idée globale à partir des interventions de Mme Christine Gros et monsieur Étienne Mourrut, de monsieur Robert Crauste et d’autres élus (parties 1 et 2), et bien sûr des commerçants présents (parties 4 et 5).

note : ces extraits sont enregistrés au format .m4a  (soit proche du mp4). Il suffit en principe de cliquer sur les noms (Memo) pour qu’ils s’ouvrent dans votre lecteur audio favori mais ne pouvons garantir qu’ils fonctionnent sur tous les systèmes. Au cas où, vous pouvez télécharger le logiciel libre de droits VLC, il fait ça très bien.

Memo1

Memo2

Memo4

Memo5

dernier ajout : article paru dans La Marseillaise du 11 juillet 2012

TER_bis, ter,tetra…

Tout le monde en parle. Qui en bien, qui en mal, c’est néanmoins bon signe et on va peut-être arriver à quelque chose, et transformer le peut-être en sans doute si on s’y met tous.

Nous regrettons que l’association Rassemblement des Démocrates, qui se veulent libres, égaux et solidaires, ne fasse pas davantage preuve de solidarité en se bornant à hurler avec les loups et désigner pour coupable le conseil Régional à travers son élu local d’opposition. Rien ne nous étonne cependant de leur part depuis qu’ils voient en maître et député Collard un interlocuteur acceptable. Libre à eux évidemment, chacun choisi son camp.

Relevons tout de même sur leur site qu’il leur semble «  indispensable que les mêmes forces de l’ordre soient présentes sur tout le territoire de la commune et sur le centre ville et ses plages en particulier. »

Signalons en écho l’intervention dudit Collard à l’Assemblée, du moins sa conclusion : «  M. Gilbert Collard remercie le ministre de l’intérieur, sans doute déjà averti par la Préfecture du Gard, de bien vouloir lui indiquer s’il compte renforcer rapidement les effectifs des forces de l’ordre et prendre toutes mesures administratives ressortant de sa compétence. »

Nous ne pensons pas que cela sera suffisant (supprimer le symptôme ne permet pas de comprendre la cause de la maladie), mais il semble clair que dans un premier temps cette présence sécuritaire serait à même d’enrayer une grande part des incivilités, et qu’elle est partagée par bon nombre de citoyens, quelles que soient leur appartenance politique.

Mais ne rêvons pas, nous ne sommes qu’à l’aube d’un véritable travail de fond à effectuer si nous ne voulons pas que cette situation dramatique se perpétue voire s’amplifie dans l’avenir. D’où la nécessité de se poser les bonnes questions, de rester en concertation et ne pas avoir peur de faire part de toutes les idées qui nous sembleraient bienvenues. On dit toujours que lorsqu’une question est bien posée on tient la moitié de la réponse.

« Je discute de ça avec mon fils qui me dit : «Ils se servent à boire ? On pourrait déjà mettre une fontaine…» Ah, une fontaine. Ce n’est sûrement pas LA solution mais ce n’est pas bête quand même. »

Cette phrase est extraite d’un autre article sur le train à 1€, sur le blog de Didier Caire (Élu EELV-les Verts à Aigues Mortes) et nous ne pouvons que vous inviter à aller lire cette autre réflexion de ceux qui se posent des questions et les partagent.

Une fontaine où l’on peut boire, c’est une idée parmi tant d’autres. Les vieux graulens se souviendront qu’il fut un temps où il y avait deux fontaines sur chaque quai, et une sur la place du marché, et une sur le front de mer, et une près de la gare… Ça permettait à une bande de jeunes assoiffés au sortir de la baignade de se désaltérer, plutôt qu’entrer à la queue leu leu dans un bistrot pour réclamer un verre d’eau, parfois à un moment pas favorable pour le patron ou les serveurs.Un exemple, rien qu’un exemple; une idée parmi tant d’autres. Regroupons-les ! Nous saurons bien faire le tri, non ?

http://camargue.europe-ecologie.net/2012/07/08/ter-1e-et-si-lon-posait-les-bonnes-questions/