La farce du non-sens

Dimanche 9 mars, alors que Le Grau du Roi affichait une affluence record pour la saison, trois pelés et une tondue essayaient de remplir le quart du tiers de la moitié de la salle Carrefour 2000 pour la présentation de la liste FN-RBM. En vain.

Tout au plus une quarantaine de personnes, dont il faut décompter la quinzaine de colistiers adverses venus pour le fun ou la curiosité.  Car l’affiche était pourtant alléchante : Gilbert Collard présentait Yvette Flaugère… ou le contraire, avec comme slogan de campagne « La force du bon sens », qui nous a d’ailleurs inspiré le titre de cet article.

Hélas, rien, pas même un tract n’avait annoncé la venue du cabotin de Gallician, qui aurait sans doute préféré se garder d’une pareille publicité s’il avait su ce qu’allait être la suite du meeting. Déjà, lors de l’annonce officielle de candidature d’Yvette Flaugère aux municipales, Gilbert Collard était arrivé avec deux heures de retard, accompagné du comique recyclé Jean Roucas. C’est dire le respect de l’orchidoclaste envers les citoyens électeurs ! Lire la suite

Gestion des cousins MOURRUT-ROSSO, toujours entre comptes et contes

Lundi dernier, le Tribunal de Commerce a validé le plan de continuation de la Société RESITEL (groupe LAGRANGE) qui gère parmi d’autres l’ensemble immobilier communal qu’est la Résidence de Camargue, ce bâton devenu très merdeux pour le Grau du Roi.

En nous appuyant sur le rapport de la Cour des Comptes, nous avions déjà fait part en juin 2012 de l’essentiel du dossier, que vous pouvez retrouver ici. Il y a d’autant plus lieu d’y revenir que la décision du Tribunal de Commerce de Tarbes est estimée « incompréhensible » par bon nombre de propriétaires d’appartements Résitel ici ou là, voir en fin d’article le lien vers le texte officiel du jugement.

Lu sur Internet, sous la plume d’un de ces propriétaires qui s’avoue très défaitiste pour l’avenir : « Le problème c’est que Résitel est condamnée à plus ou moins long terme. Pour moi tout le monde est résilié, la seule différence c’est que pour certains c’est déjà arrivé pour d’autres c’est à venir. C’est juste qu’ils n’ont pas encore tous compris. »

Bien que la cour des comptes ait relevé qu’il ne lui semblait pas être dans le cœur de métier d’une commune de gérer de tels complexes touristiques, et que les procédés de financement allaient de pair avec un endettement dangereux pour la commune et ses concitoyens (affaire Dexia, entre autres), le conseil municipal mené par les cousins ROSSO-MOURRUT n’a pas moins procédé au renouvellement de bail avec la société incriminée. Si bien que la commune a l’obligation légale de continuer le bail jusqu’en 2020. Lire la suite

Incivilités et délinquance au Grau du Roi

Sous le titre « Robert CRAUSTE répond à l’appel de ses concitoyens » nous apprenons que : « Informé par les habitants de la survenue d’un incendie, Robert CRAUSTE s’est rendu lundi 2 décembre dans le quartier du Repausset-Levant. Trois colonnes de tri sélectif ont été détruites par les flammes et plusieurs voitures stationnées à proximité ont été endommagées.
Sans que l’on puisse faire de rapport absolu de cause à effet avec cet événement, des agissements viennent, depuis quelques temps, nuire à la tranquillité. Trafics, détérioration des installations électriques plongeant le quartier dans l’obscurité sont autant de motifs d’inquiétude et de colère.
Un sentiment d’abandon est partagé pas les interlocuteurs qui pointent l’insuffisance de présence de la police municipale. »

Lire l’article intégral sur : http://www.hisserhaut.org/robert-crauste-repond-a-lappel-de-ses-concitoyens/

À noter que l’élu d’opposition n’était pas seul à se rendre sur les lieux, puisque les faits sont également retranscrits sur le blog de Bernard Luciani, informé de l’incident au même titre que tous les prétendants à la prochaine mairie, en même temps qu’étaient prévenus les pompiers et bien sûr la gendarmerie. L’occasion d’apprendre « qu’aucun élu de la majorité sortante n’a daigné se rendre sur les lieux », ce qui mérite bien cet autre titre :

Sécurité : la mairie laisse se développer une zone de non-droit sur notre commune

Après avoir neutralisé l’éclairage public, des voyous ont incendié deux bornes de tri sélectif devant les immeubles ; bilan : 2 voitures endommagées et des habitants traumatisés (l’incendie aurait pu se propager aux autres véhicules).

Les pompiers sont intervenus vers 4H00 du matin et le constat des actes de malveillance a été réalisé par la Gendarmerie … à 10H00 ; aucun élu de la majorité sortante n’a daigné se déplacer sur les lieux pour écouter – oui, simplement écouter – la détresse des habitants.

Lire sur : http://www.legrauduroi2014.com/securite-la-mairie-laisse-developper-une-zone-de-non-droit-sur-notre-commun.html

Le racisme subliminal de Bernard LUCIANI ?

Note reçue au courrier de Sémaphores, concernant LE RACISME SUBLIMINAL DE BERNARD LUCIANI.

À l’origine, un petit reportage vidéo sur le site du candidat aux prochaines municipales au Grau du Roi, ex FN depuis le retrait de son investiture par le tandem Collard/Marine, mais visiblement toujours porteur en tête de valeurs raciales pourtant interdites par la loi.

Que voit-on dans cette vidéo ?

Des poubelles éventrées, des trottoirs ou des compteurs EDF défoncés, des ordures étalées… Bref une certaine idée de l’état de la voirie au Grau du Roi, des images constatées par tous et preuve de l’incurie totale de l’équipe municipale sortante. Sur ce point il est clair que la dénonciation de Bernard LUCIANI pourrait rejoindre l’avis d’autres observateurs. À ceci près que, s’il faut rendre à César ce qui lui appartient dans un souci d’équité, il serait dommage de ne pas noter que les dégradations urbaines montrées dans la vidéo sont d’abord le fait d’incivilités citoyennes. Ne désigner qu’un bouc émissaire est un peu facile, surtout lorsqu’on tient soi-même des propos qui ne sont pas de nature à faciliter le rapprochement des citoyens.

La vidéo présentée sur le site du frontiste s’intitule : « Sommes-nous dans une station balnéaire du Sud de la France ? »

La réponse à ce titre se trouve dans le choix de la musique qui accompagne les images. Il s’agit d’une très belle mélodie, « DIN DIN WO » (aussi traduite par « petit enfant »), du chanteur malien Habib KOITE…

Voilà comment suggérer qu’« une station balnéaire du Sud de la France » ressemble à une zone délabrée d’Afrique, au milieu de la crasse et des immondices… De là à dire qu’il y a trop de noirs et d’arabes au Grau du Roi… c’est un pas que Bernard Luciani n’ose évidemment pas franchir plus ouvertement. Alors, subliminal peut-être, mais vraiment pas subtil. Il y a longtemps que les recettes de propagande frontiste ont été dévoilées. Va falloir faire mieux. Et pourquoi pas commencer par présenter des excuses aux citoyens graulens d’origine africaine qui ont mal pris la chose ? Allez, sont pas si nombreux que ça. Même que ça ferait plaisir à leurs péquelets qui se rendent tous les matins à l’école de l’égalité et de la fraternité. Ça fait toujours du bien d’apprendre que papa et maman ne sont pas considérés comme des merdes par ceux qui prétendent les gouverner demain.

 

Allez, zou ! Un petit cadeau, manière de se dire (mais faut vraiment faire un effort) qu’en France tout peut encore finir par des chansons. Et pour changer un peu du tube « Maréchal-Marion nous voilà !» autant écouter ce Din Din Wo, ce petit enfant malien qui, plutôt que parler de guerre, préfère rêver de paysages dans la lumière des aubes et des couchers de soleil, au fond les mêmes qu’au Grau du Roi certains jours, mais loin, loin, si loin des immondices et des postures politiciennes condamnables.