Jean-Pierre Mocky soutient Gardaren lou Pagnol

 

Gardarem Lou Pagnol reçoit un soutien de poids : celui de Jean-Pierre Mocky. Le collectif, qui se bat « contre la privatisation » du cinéma Marcel Pagnol à Aigues-Mortes, promet la venue du réalisateur dans les jours à venir. Selon Le Figaro, Jean-Pierre Mocky serait “révulsé par l’attitude du maire”, Cédric Bonato (PS).

La Ville (…) a signé un partenariat pour quinze ans avec Culturespaces (ndlr-sémaphores : filiales de Suez-GDF). Ce géant du divertissement culturel doit diffuser en boucle pendant la journée un documentaire historique de 22 minutes sur la septième croisade. Objectif : attirer les touristes.

Source Midilibre.fr 29/09/2013, 14 h 58 | Mis à jour le 29/09/2013, 15 h 10

En attendant la venue possible du réalisateur, Sémaphores propose aujourd’hui une page d’histoire du cinéma Pagnol, celle de son inauguration.

UN CINEMA POUR AIGUES-MORTES.

Un pari audacieux qu’il fallait tenter !

Monsieur le Maire coupant le ruban lors de l’inauguration, entouré de M. Etienne Mourut, Maire du Grau-du-Roi, Conseiller Général ; M. Robert Triaire, Maire de Saint-Laurent-d’Aigouze ; MmeMézy, Conseillère Municipale, Présidente de la Commission Culturelle ; M.Jean-Louis Parody, Président de l’Association Grand Ecran Pour Tous ; Mme Dambrin, Directrice du Cinéma et Secrétaire de l’Association.

Il a ouvert ses portes le 16 décembre 1988. Le jour de son inauguration, Sodol Colombini, Maire, s’exprimait en ces termes :

 Il n’est pas ordinaire d’assister à l’inauguration d’un cinéma municipal.

Le cinéma a connu une grave crise au cours de ces vingt dernières années, qui est certes dû au développement de la télévision, mais également aux difficultés que rencontrent de nos jours toutes les créations artistiques, y compris d’ailleurs à la télévision elle-même.

Notre commune se devait de redonner vie au cinéma qui, ne l’oublions pas, est considéré comme le 7ème Art. Le cinéma n’est pas seulement un moyen de distractions, de loisirs, mais aussi et surtout un formidable moyen de connaissances. Le cinéma a un pouvoir culturel accessible à tous : connaissances historiques, connaissances du monde, connaissances d’autres cultures d’autres peuples. Il a aussi un côté magique et féérique.

Assis dans un fauteuil, on part avec un film dans une aventure où parfois en quelques minutes, on fait le tour du monde, on se projette dans le passé comme dans le futur.

Il est à souligner que la réalisation d’un film représente un énorme travail de création. Certains films ont demandé plusieurs années de préparation et de tournage.

Le cinéma est le meilleur moyen de vulgarisation de tout ce qui touche au monde, à l’univers et à l’imaginaire. Dans un film, on peut reproduire toutes les activités humaines dans toutes leurs dimensions. Avec le formidable développement des moyens techniques, pratiquement tout est possible sur un écran de cinéma. Encore faut-il, pour valoriser les potentialités du cinéma à notre époque, avoir des salles qui le permettent.

Dans un premier temps, nous pensions faire cette réalisation au Régent, c’est-à-dire dans le lieu même où a fonctionné le dernier cinéma dans notre Commune, et c’est à cet effet d’ailleurs que nous avions tenu à acquérir le Régent lorsqu’il fut mis en vente.

Cependant les dimensions de la salle ne permettaient pas l’installation d’un écran suffisamment grand. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser le futur cinéma Marcel Pagnol dans ces lieux. C’est en quelque sorte un retour aux sources car c’est ici que des générations et des générations d’Aigues-Mortais ont découvert le cinéma en 1936.

Comme vous pouvez le constater, nous avons tenu à donner à cette salle le confort maximum, l’équiper d’un écran géant et du son stéréophonique. Les appareils de projection 35 mm et 16 mm sont du dernier cri. Mais également, nous avons tenu à nous équiper de toutes les techniques audio-visuelles les plus modernes : un système vidéo, un système diapositives.

Il est également possible de transmettre dans cette salle toutes les émissions de télévision, aussi bien les télévisions par faisceaux hertziens que les émissions télévisées par satellite. Lire la suite