La bataille des mille vaches

Par Anne-Sophie Jacques


f5_manif

Disons-le d’une traite : l’implantation de la ferme-usine des mille vaches, à quelques kilomètres d’Abbeville (Somme) sonne la victoire de Michel Ramery, entrepreneur local qui impose son modèle d’industrialisation de la production de lait, sous couvert de rester compétitif dans notre économie mondialisée. Trois ans de lutte contre les riverains regroupés dans l’association Novissen – Nos villages se soucient de leur environnement – et la Confédération paysanne qui s’est engagée à bras le corps contre le projet n’auront pas empêché la mise en route de cette ferme géante et très controversée. En un sens, la mondialisation a gagné.

Aujourd’hui 450 vaches laitières sont installées dans cette exploitation qui ressemble davantage à une usine qu’à une ferme. Les vaches ne vont pas à la prairie et donnent leur lait trois fois par jour – contre deux dans les exploitations traditionnelles – sur un carrousel digne des chaînes de production automobile. Sont-elles malheureuses pour autant ? Non ! répond cette responsable de traite devant les caméras de France 3 invitées à une visite guidée. Même son de cloche (de vache) pour le responsable de l’établissement, Michel Welter, qui assure avoir créé des conditions optimales de la traite, « la plus douce et la plus stable » possible :


f3-vache

Un long article, et très récapitulatif du problème, est en ligne sur le site d’Arrêt sur Image. Il est accessible gratuitement pendant 24 h, Profitez-en !

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2014-10-25/En-Picardie-la-bataille-des-mille-vaches-bat-son-plein-id7171