Clovis Trouille

Ça aurait pu être un pseudonyme ou le nom d’un personnage de roman, mais non. Camille Clovis Trouille était né en 1889 à La Fère (Aisne), il est mort en 1975 à Neuilly-sur-Marne, et il ne faut pas compter sur sa fiche Wiki, très succincte, pour découvrir ce peintre français quasi inclassable.

Tout de même y apprend-on que « Clovis Trouille est peu connu car il ne recherchait pas la gloire, et ne voulait pas vendre ses toiles. Lorsqu’il consentait à s’en séparer, il souhaitait parfois les récupérer afin d’y ajouter des détails : un personnage, des objets, ou simplement un grain de beauté »… Voilà qui donne une idée du bonhomme.

En ces temps agités par des religieux de tous poils, il nous a semblé opportun, à Sémaphores, de mettre au partage quelques unes de ces toiles où les thèmes de l’anticléricalisme et de l’antimilitarisme se parent d’un humour macabre de circonstance. À ne pas mettre sous les yeux des grenouilles et des crapauds de bénitier, un vrai régal pour les autres.

 

Peintures vivantes

 

Le coup de cœur visuel de la semaine –et coup de chapeau en même temps- est pour Alexa Meade et son art éphémère. Alors que nombre d’artistes explorent les limites entre l’imaginaire et le réel, Alexa peint le corps de ses modèles afin qu’ils deviennent peintures et joue avec notre perception du réel !

Quelques exemples…


 

En découvrir beaucoup plus sur sa galerie Flickr.com

http://www.flickr.com/photos/alexameade/