Etienne Mourrut : fin de concession.

Bien que plusieurs fois épinglée par la Cour régionale des Comptes sur les concessions de plage, la municipalité sortante du Grau du Roi n’aura, jusqu’au bout, pas fait preuve de grande transparence sur le choix de ses attributions. Il est vrai que les despotes n’ont pas l’habitude de justifier de leurs actes auprès du bas peuple

Aussi, jetant un œil sur les attributions de plage pour la saison 2014, nous avons été interpellés par deux changements de concessionnaires, concernant précisément les lots n° 23 et n°25.

Selon l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal en séance le 19 décembre 2013, nous lisons que le lot n°25 est attribué à la SAS PURA VIDA (Franck DUSSEAUX) pour une offre à 18 000 €.

Il ne faut pas fouiller longtemps pour savoir que derrière la société Pura Vida se tient un certain F. SAUVAIRE, fils de B. SAUVAIRE, qu’on ne présente plus dans notre région de Petite Camargue, tant il aura baladé ses tentacules de poulpe un peu partout dans le coin. (N’y voyez pas d’attaque contre les poulpes. Au pays, on les aime bien, surtout quand ils finissent dans l’assiette). Mais pour nos lecteurs qui ne le connaîtraient pas, disons qu’après avoir chapeauté les Offices de Tourisme de France et de Navarre, monsieur Sauvaire est actuellement président du Directoire de Yelloh !, une chaîne de campings qu’il a co-créée en 2000 avec Robert GINER (qui en est d’ailleurs le directeur général).

« Yelloh! Village » fonctionne sous la forme d’une chaîne de campings-villages franchisés. Elle est présente dans plus de 14 régions de France, ainsi qu’en Espagne, à travers une cinquantaine de campings villages haut de gamme, avec piscines, plages ou rivages.

Alors bien sûr, lorsqu’on possède déjà deux, trois, puis quatre campings dans le coin, comment ne pas rêver que l’expansion est infinie, pour peu qu’on ait quelques appuis d’élus locaux. Et puis, disposer d’une plage, c’est un petit plus pour les clients déjà captifs dans leur camping mais un peu éloignés de la mer. Où le problème se pose selon nous, c’est lorsque la concession n’est pas une création mais une captation. Car oui, il y avait déjà un exploitant sur ce lot n°25, une famille qui en vivait tranquillement… Mais ouste !

Et c’est aussi le cas du lot n°23 où, derrière la dénomination officielle Sarl LA PLAGE (Serge CASINO), on n’a pas de peine pour remonter jusqu’à un certain Nicollin, à qui on ne fera pas l’affront de le présenter tant sa renommée est encore plus étendue que celle du sieur Sauvaire Bernard. Qui ne connaît pas Loulou, le grand copain du russe Djérard Depardiovski ! Là encore, sur ce lot 23, une famille du pays aurait bien aimé poursuivre l’exploitation qui la faisait vivre, mais… re ouste ! Circulez, y a plus rien à voir pour vous ! Sans doute le patron de la Churaskaïa manquait-il d’une plage où dérouler les « before » et les « after » de sa clientèle nocturne… Il n’y a pas de petit profit pour les goinfres qui n’en ont jamais assez.

Notons qu’au passage le montant de l’offre grimpe à 44 000 € pour ce lot, soit une surenchère de plus de 10 000 euros sur le montant estimé jusque-là. On va sans doute nous répondre que telles sont les lois du marché et qu’il n’y a rien d’illégal dans tout cela. C’est vrai. Rien. Mais n’y aurait-il plus que le légal dans votre vie, monsieur Mourrut ? L’aspect moral ne vous effleure-t-il plus du tout ? Pourquoi tant de bassesse et de mesquinerie envers d’honnêtes gens ? Serait-ce parce qu’ils ne sont plus en courbettes devant votre Seigneurie ? Direz-vous que vous n’êtes pour rien dans ces éjections et qu’il n’y a pas le moindre geste de vengeance ? Ou direz-vous comme le disait votre modèle, le mafieux Sarkozy, à propos de rétro-commissions : « Non, mais franchement, qui peut croire à une fable pareille ? »

Carton rouge, c’est tout ce que vous méritez pour votre sortie de piste, monsieur Mourrut, et surtout pas notre respect car vous aurez été minable jusqu’au bout !

Double carton rouge pour vous aussi, messieurs Sauvaire et Nicollin, pour la raison déjà citée que rien ne vous suffit jamais, même au prix d’écraser ceux qui n’ont pas les capacités de se défendre, vous qui, du haut de votre QI d’huître même pas perlière, n’avez jamais développées que les pires formes d’un tourisme imbécile qui ravage la planète et participe à l’abêtissement général. La honte soit sur vous, pitoyables que vous êtes !

Et puis, tout de même, à devoir répartir les charges, nous ne saurions passer sous silence celui de Léopold Rosso qui ne s’est jamais élevé contre le clientélisme machiavélique de son cousin et « frère de la Côte ». À défaut d’en avoir été sciemment complice, monsieur Rosso, votre omerta depuis plus de vingt ans ne témoigne que de votre faiblesse, pas vraiment une qualité pour prétendre aux responsabilités auxquelles vous aspirez. Vous, capable d’offrir au Grau du Roi la politique dont il a besoin ? Mais qui peut croire à une fable pareille ?

L’occasion de relire notre article du 23 mai 2012 : http://semaphores.info/2012/05/sans-concession-pour-les-plages-gestion-mourrut_episode-3/