de la « transparence »…

Rappel :

C’est quand, la crise profonde ?

Blogueur et ancien attaché parlementaire, Autheuil est un observateur avisé de la scène politique. Son cri du cœur, jeudi soir, après la démission de l’éphémère Secrétaire d’État au commerce extérieur qui ne payait pas ses impôts, résume un sentiment de stupéfaction et d’écœurement bien partagé…

« Après neuf jours au gouvernement, Thomas Thévenoud, secrétaire d’État au Commerce extérieur, au Tourisme et aux Français de l’étranger vient d’être contraint de démissionner. Celui qui a été membre de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac avait tout simplement oublié, pendant plusieurs années, de déclarer ses impôts, et donc au passage, de les payer.

Ce monsieur est vice-président du Conseil général de Saône-et-Loire depuis 2008 et député depuis 2012. Son épouse est la chef de cabinet du président du Sénat. Ce sont donc des gens à priori intelligents et au courant des procédures. Mais, en plus, se faire avoir pour ça un an après l’affaire Cahuzac, je ne sais plus quoi dire. Soit c’est de la négligence, et ça relève du pathologique tellement c’est de l’inconscience, voire du suicide politique. Soit c’est parfaitement conscient, et là, c’est gravissime… »

Tout cela pose d’évidence soit (c’est la version gentille…) l’incompétence aux plus hauts niveaux des services de l’État, soit (et c’est la version la plus probable) l’organisation d’une bande de mafieux, peu ou prou les mêmes que ceux que la justice n’a pas hésité à qualifier de « bande organisée » en référence à Sarkozy, Guéant, Hortefeux, Bazire, Gaubert, Tapie, Lagarde, on en passe et des pires. (voir en fin d’article une vidéo de rappel de Mediapart concernant la transparence des députés et les affaires Sarkozy)

Où est-elle, cette république irréprochable des promesses électorales ? De Cahuzac à Thévenou en passant par Morelle, on ne va quand même pas féliciter Hollande pour le choix de ses collaborateurs. Comment est-il possible qu’on doive démissionner un secrétaire d’État au terme de seulement neuf jours de fonction ? Pourquoi l’hidalgo Manuelito ne sait-il rien alors que Mediapart (sans toutefois disposer d’éléments suffisamment probants pour écrire quoi que ce soit) avait été alerté dès la fin du mois de juillet sur la situation fiscale de l’intéressé… ? Lire la suite