Aéro-Valls

Daniel Schneidermann par Daniel Schneidermann

Petite question de maths du lundi matin : combien de taxis l’ex-présidente de l’INA, Agnès Saal, aurait-elle pu prendre, avec ce qu’a coûté au contribuable l’aller et retour Poitiers-Berlin de Manuel Valls, pour assister à un match de foot ? Six mois, un an, deux ans de taxis ? L’heure de vol du Falcon 7X étant évaluée environ à 5 000 euros selon Europe 1, l’addition du match se monte environ à 20 000 euros (comptons une heure de vol de Poitiers à Berlin, et ajoutons le coût des vols Villacoublay-Paris et retour, que Valls aurait pu éviter en empruntant le TGV, qui relie excellemment la capitale pictocharentaise à Paris). 20 000 euros, le montant ne vous rappelle rien ? Mais si, c’est exactement la moitié du montant des dépenses de taxis pour lesquelles Saal a dû démissionner de son poste, et se trouve aujourd’hui poursuivie. Aux dernières nouvelles, le parquet de Paris n’a pas ouvert d’information contre Manuel Valls.

On objectera qu’aucun texte n’interdisait formellement à Valls d’aller applaudir son cher club catalan aux frais des contribuables français. Mais si (bis). Il y a bien un texte. On peut le consulter facilement en ligne sur un obscur site Internet, celui de l’Elysée. C’est une charte élaborée par le mouvement anticorruption Anticor, et signée (c’est indiqué en dessous) par les membres de l’actuel gouvernement. Laquelle charte, donc, stipule (article 5) que « les moyens mis à la disposition des ministres sont réservés à l’accomplissement de leur mission. Seules les dépenses directement liées à l’exercice des fonctions sont prises en charge par l’État ». Ce texte n’a, il est vrai, aucune valeur contraignante. Il est là pour faire joli. D’ailleurs, le déplacement de Valls, a-t-il sérieusement assuré, était parfaitement professionnel : il s’agissait d’aller toutes affaires cessantes s’entretenir du Mondial 2016 avec Michel Platini, l’homme qui pas plus tard que la semaine dernière appelait Blatter à la démission, pour cause de corruption. Après une réunion aussi harassante, si on n’a pas le droit de se détendre en regardant un beau match !

On ne peut pas accuser les journalistes présents à Poitiers d’avoir passé l’événement sous silence : toute la journée du dimanche, ils n’ont parlé à peu près que de ça. Très bien. Mais aux radios du lundi matin, les seules protestations entendues étaient celles de quelques experts en morale publique, nommés Claude Guéant et Nadine Morano (pas un mot sur la charte d’Anticor, par exemple), ce qui ravalait l’épisode au rang d’une compétition olfactive entre camembert et roquefort. Cela dit, on comprend l’inquiétude des sarkozistes. Sur le plan de la provocation, et du bras d’honneur multidirectionnel (à la morale publique, aux contribuables, et aux militants de son parti) leur patron a désormais un rival sérieux. Il ne lui manque plus que les Ray Ban.

copécran_8juin_2015

La route folle de Bouygues et Vinci à La Réunion

Nouvelle ZAD en vue !

La méga-route littorale de Bouygues et Vinci fédère les oppositions, à quelques jours de la visite du premier ministre sur l’île de la Réunion.

nlr_vue_informatique_v_1-6568a• Manuel Valls, qui doit se rendre à La Réunion mi-juin, est attendu par les opposants au projet de construction d’une route littorale à deux fois trois voies. « Construite sur pilotis par Bouygues et Vinci, cette prouesse technique a un coût exorbitant : 1,66 milliard d’euros pour… 12,5 kilomètres, soit 138 millions le kilomètre, selon le budget initial », écrit Reporterre qui assure qu’une nouvelle ZAD se prépare sur l’île pour s’opposer à ce grand projet inutile.

A lire sur Reporterre.net

Pour rappel : dans un précédent article, Jean-Pierre Marchau rappelait déjà en août 2012 :
« La Réunion n’en finit pas de payer l’erreur historique du choix
arrêté en 1955 de vouloir faire passer l’axe Saint-Denis /La
Possession sur le littoral. Dès l’achèvement en 1963 de la première
route en pied de falaise, devant sa dangerosité, on envisagea la
construction d’une nouvelle route plus éloignée en mer. Mais en
1976, lors son inauguration, cette deuxième route du littoral se
révéla elle aussi dangereuse et on réfléchît aussitôt à une 3e
route. Aujourd’hui et malgré les millions d’euros dépensés en
entretiens et en travaux de sécurisation, on persiste dans les erreurs
du passé en proposant un troisième itinéraire toujours sur le
littoral, encore un peu plus éloigné sur la mer et en y incluant cette
fois un Transport Collectif en Site Propre (TCSP).

La route des Tamarins en 2009 a connu un dépassement du coût initial
de + 70 %, la 1re route du littoral de 1963 et la seconde, celle de
1976, on l’a oublié, avaient elles aussi connu un dépassement de coût
de + 70 %, ce qui rend risibles les affirmations du Président de
Région sur un coût maîtrisé de 1,6 milliards d’euros. »

Valls est Charlie mais pas Coupat

« Nous autres, révolutionnaires, sommes comme retenus par les fils invisibles d’une tradition que nous craignons continuellement de trahir. […] Mais y a-t-il de plus grand risque, dans la situation actuelle, que de ne pas prendre de risque ? »

Près de sept ans après l’interpellation, au petit matin du 11 novembre 2008, de 15 membres du groupe de Tarnac (Corrèze), le parquet de Paris a rendu le 6 mai son réquisitoire définitif et demande le renvoi devant le tribunal correctionnel de trois militants pour terrorisme dont Julien Coupat.

Pourtant… Comme le rappelait Le Monde du 30mai 2009,  » François Hollande, alors président du conseil général de Corrèze, où se situe Tarnac, prenait position dans une tribune publiée sur Slate. Il estimait alors que « la qualification de terrorisme a été utilisée bien imprudemment » avant d’évoquer un « ratage policier » et une « palinodie judiciaire. »


MediaPorte : « Valls, il est Charlie mais pas… par Mediapart

à lire sur le sujet : http://www.mediapart.fr/journal/france/080515/tarnac-le-parquet-colle-la-version-policiere-et-veut-un-proces-pour-terrorisme

À rapprocher également du dernier article de Michel Deléan « La justice a peur de son ombre », où l’on apprend que « Avocats et journalistes n’auront aucun moyen de communication dans les salles d’audience du futur palais de justice de Paris, à cause d’un dispositif de brouillage.»
http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-delean/110515/la-justice-peur-de-son-ombre

Lu sur l’Humanité dimanche 10 mai

La maire de Tarnac dénonce « l’acharnement » judiciaire

« Cette soi-disant affaire tourne à l’acharnement ! » écrit dans un communiqué l’élue corrézienne du Front de Gauche. « On peut s’interroger sur la concordance entre cette annonce et la succession de lois sécuritaires depuis un an », ajoute-t-elle en les jugeant « dangereuses ». « Il ne faudrait pas que certains utilisent ce climat sécuritaire pour tenter de masquer les difficultés accumulées dans la procédure« , estime l’élue corrézienne.
Elle rappelle que deux des cinq personnes mises en examen et résidant à Tarnac, sur les huit militants, « sont des élus municipaux et font un travail sérieux au sein de notre équipe municipale pour le bien de tous les habitants ». Et d’ajouter que Tarnac, « depuis cette affaire, a repris son développement et porte aujourd’hui des projets utiles à tous ». Et « c’est bien cette image, qu’il faut retenir de notre commune, conclut-t-elle.

Par ailleurs, Julien Coupat était l’invité de Léa Salamé mardi 12 mai sur France Inter. Il a accepté pour la première fois de s’exprimer à la radio, sept ans après le début de l’affaire dite de Tarnac.


Julien Coupat : « Le 11 janvier c’est d’abord… par franceinter

Les nouvelles cartes du FN

Pour celles et ceux qui l’auraient manquée, une des meilleures analyse du moment sur la montée du FN. C’était dans « Les matins de France Culture » – Départementales 2015 : les nouvelles cartes du FN

invités

Hervé Le Bras
Démographe,
Directeur d’études à l’INED, enseignant à l’EHESS
Spécialiste en histoire sociale et démographie
« La question de l’immigration, c’est terminé. Le FN est porté par les inégalités sociales » entretien avec par Eric Fottorino et Laurent Greilsamer va paraître dans le nouveau numéro du journal « Le un »

Nonna Mayer
Politologue
Directrice de recherche au CNRS, professeur à Sciences-Po
Son article « Quand les femmes s’y mettent » va paraître dans le nouveau numéro du journal « Le un ».


les matins – Départementales 2015 : les… par franceculture

Autre article intéressant sur le sujet, dans Politis, suivez le lien :

La mauvaise note de Le Guen , l’édito de Denis Sieffert du 12 mars

Également dans Politis, une lettre ouverte à Manuel Valls qui trouve que les intellectuels ne sont pas assez monté au créneau dans la lutte contre le FN.

http://www.politis.fr/Manuel-Valls-les-intellectuels-et,30345.html

Hollande et le 49-3

Confronté à une majorité fragile, François Hollande a autorisé, mardi, le gouvernement à recourir à l’article 49.3 pour faire adopter la loi Macron. Un épisode qui en rappelle un autre, il y a une dizaine d’années…


VIDEO – Quand Hollande dénonçait le recours à l… par LCP

«Le combat de 2012, c’est de préserver le principe du repos dominical, c’est-à-dire de permettre aux travailleurs de consacrer un jour de leur semaine à leur famille, au sport, à la culture, à la liberté. Et j’y veillerai !»

(F. Hollande pendant sa campagne)

Tiens, voilà du Macron !

Notre drame des Landes_le suivi

Parce que nous avions zappé cette info, mais que mieux vaut tard que jamais. La canaille ne dort jamais, trêve de Noël ou pas, et notre hidalgo national essaie toujours d’avancer ses pions. Le laisserons-nous passer en force ?

> –   Communiqué des juristes suite aux déclarations de Manuel Valls : « Amnésie » juridique ?

–          La commission juridique qui assiste les associations d’opposition à Notre-Dame-des-Landes marque sa surprise devant les déclarations de M.Valls et de J.Auxiette. Ces déclarations sont singulières, sur le plan juridique, à deux titres :

–          Manuel Valls semble connaître à l’avance le résultat des décisions de justice, et c’est en soi très inquiétant pour celui qui est, en raison des ses fonctions, l’un des garants de l’indépendance de la justice.
> Quant à J. Auxiette, il veut oublier qu’après la première instance, s’ouvre une procédure d’appel quelle que soit la partie perdante, puis de cassation devant le Conseil d’État.

–          Tous deux ignorent qu’en outre les espèces protégées ne peuvent être déplacées ou détruites avant l’automne. Comment  prétendre donc commencer les travaux dès ce printemps ? Ils manifestent ainsi leur double ignorance des procédures juridiques et des difficultés écologiques du projet.

–          Nous rappelons au Premier Ministre que des accords politiques successifs ont été conclus au plus haut niveau de l’État, accords qui prévoient que le début des travaux ne peut avoir lieu avant épuisement des droits de recours.

–          Nous lui rappelons aussi l’existence d’une procédure européenne et l’exigence de plusieurs autorisations à venir.

–          Enfin à ce jour le permis de construire n’a pas été délivré. Les délais de recours ne sont pas une question de mois mais bien d’années.

–          Débuter les travaux dès avril prochain serait donc un passage en force.

–          Lien vers l’interview de Manuel Valls dans Ouest France du 17/12 :  http://kiosque.leditiondusoir.fr/data/395/reader/reader.html#preferred/1/package/395/pub/396/page/4

*=*=*=*=*=*

Infos liées

Cette peur qui rassemble

Le terrorisme et cette peur qui rassemble autour des chefs

Le billet du 24 décembre 2014 de Hubert Huertas

Ce n’est pas alarmant mais c’est très alarmant, tel est le diagnostic au sujet des trois drames de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes, si l’on s’en tient aux messages du gouvernement. Une étrange communication : elle dément toute dimension terroriste tout en mettant en marche la machine à faire peur.

Trois faits divers et la machine s’est mise en route. Une machine à faire peur, et qui fonctionne aux raccourcis, comme si tout était relié, de l’islam de France à l’islamisme de « Daech » (organisation de l’État islamique), de la Syrie au commissariat de Joué-lès-Tours, de Joué à Dijon, de Dijon à Glasgow, où un camion-poubelle s’est encastré dans un magasin parce que son chauffeur a eu une crise cardiaque, et de Glasgow en Bretagne. La menace globale. La « guerre », a même diagnostiqué le délicieux Jean d’Ormesson.

Quant à Manuel Valls, il a carrément devancé la série noire en lançant une alerte rouge, quelques heures avant qu’un automobiliste ne fonce sur des passants à Nantes. « Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger en matière de terrorisme », s’est-il écrié lundi après-midi, au cours d’un déplacement à Montpellier.

Bigre ! Jamais ? Mohammed Merah, c’était donc moins radical ? Le 11 Septembre était une petite bière ? La rue Copernic en 1980, et ses quatre morts, une anecdote ? La rue des Rosiers et ses 6 morts et 22 blessés en 1982, une simple contrariété ? Le train le Capitole, ses 5 morts de mars 1982, une tracasserie ? La station de métro Saint-Michel en 1995, ses 8 morts et 117 blessés un mauvais souvenir ? Les bombes des Champs-Élysées, du Pub Renault, de la rue de Rennes, et la liste n’est pas close, cette permanence du terrorisme pour des motifs les plus divers, ne serait donc qu’une musique douce par rapport à ce que nous vivons aujourd’hui, sous l’œil des télés tout info ?

New York, le 11 septembre 2001. © Reuters

Ce type qui attaque un commissariat avec un couteau serait dangereux comme un Boeing fonçant sur le World Trade Center ? Cet homme répertorié comme dérangé mental à Dijon serait affilié à un complot mondial parce qu’il aurait crié Allah Akbar en jetant sa voiture sur des passants ? Et cet autre marginal, marqué par le malheur et l’alcoolisme, et qui ne s’appelle pas Mohammed mais Sébastien, renforcerait la certitude d’un péril absolu parce qu’il a foncé sur une foule avant de s’auto-poignarder de plusieurs coups de couteaux ?

A priori, aucun rapport entre ces faits tragiques mais une angoisse collective, qui les relie comme une toile d’araignée, et que le monde médiatique et politique amplifie en voulant la balayer, à moins qu’il ne l’entretienne pour se protéger lui-même, ou s’en nourrir.

Ainsi le Front national décide-t-il en tapant du pied que ces malheurs sont le fruit du terrorisme et de rien d’autre, comme jadis Jean-Marie Le Pen soutenait que le sida se transmettait par les larmes ou les moustiques. Le gouvernement tient un conseil de crise, tout en précisant que la crise n’a pas frappé. Ainsi Manuel Valls finit-il par rassurer la France en annonçant que ces violences n’ont rien à voir entre elles, mais en annonçant un durcissement du plan Vigipirate.

Ainsi François Hollande déclare-t-il depuis Saint-Pierre-et-Miquelon : « Même si tous les événements de ces derniers jours ne peuvent pas se rapporter à cette seule cause, il n’y a qu’un événement qui peut être regardé clairement comme un acte terroriste, c’est celui de Joué-lès-Tours, mais nous sommes pleinement dans l’action et en même temps nous voulons montrer que la vie continue. »

Quel cadeau font au pays ces pères noël ? Est-ce le réconfort de se sentir à l’abri pour profiter de la trêve des confiseurs, ou la peur qui rassemble autour des chefs en leur donnant de l’importance, et de l’audimat ?
À vous de choisir, et joyeuses fêtes à vous tous…

Des nouvelles Frêche de Valls ?

par Pascal Campel

« L’homme de gauche doit dépasser le pallier de la social démocratie pour devenir social-libéral (…) Il faut que la gauche comprenne que nous avons tous besoin d’entreprises prospères pour pouvoir pratiquer ensuite une redistribution sociale durable »

Manuel Valls dixit ? « J’écarte les mots piégeux qui enferment » répond-il dans l’Obs nouvelle cuvée. Qui donc, alors ?

Georges Frêche, en 2004 ! Et d’ajouter « Vous voudriez que je m’embarrasse encore des préjugés marxistes sur le patronat ». C’est beau comme du Valls.

Il n’est pas sans intérêt de relire ce livre d’entretien au titre provocateur « Il faut saborder le PS ». Avec un peu d’attention, on y retrouve la plupart des idées qui structurent l’action de M. Valls — et du Président de la République, nous sommes sous la V°, diantre !– la réforme territoriale, la diminution de la dépense publique, entre autres.
Mais c’est dans l’aire du politique que G. Frêche allait plus loin encore. Le titre de son livre en faisait foi : « Il faut saborder le PS » dans lequel, horresco referens, il appelait à une alliance avec le Modem de François Bayrou ! Et M. Valls dix ans plus tard comme en écho « En 2012 nous avons commis l’erreur de ne pas tendre la main à François Bayrou ».

Le PS enfin ! A l’affirmation de Georges Frêche « un parti de gauche aujourd’hui ce n’est plus un parti du XX°siècle, c’est à dire un parti de tradition marxiste fondé sur la défense de la classe ouvrière qui constituait le corpus central de l’idéologie de gauche » répond aujourd’hui presque mot pour mot Manuel Valls « On ne milite plus au XXI° siècle comme au XIX° siècle ».

Il y a dix ans, les propos de Georges Frêche avaient fait dresser quelques sourcils rue de Solferino. Avec le recul, il est singulier de constater que ce n’est pourtant pas pour son social-libéralisme totalement revendiqué qu’il avait été exclu. Est ce à penser que cette doxa plus libérale que sociale avait déjà droit de cité à la tête d’un Parti Socialiste dirigé alors par un certain Hollande François ?

*=*=*=*=*=*

Bonus ndlr :

Le député PS Henri Emmanuelli a estimé jeudi que la ligne défendue par les sociaux-libéraux, Manuel Valls en tête, n’était « pas majoritaire à gauche » ni au PS et leur demande de se taire et de « faire leur travail » et non de la « philosophie de bazar ».

« En 1992, Michel Rocard m’a déjà expliqué que j’étais passéiste parce que, m’a-t-il dit à l’époque, dans une tribune – déjà – dans le Nouvel Observateur, je n’avais pas compris qu’il fallait laisser les Asiatiques fabriquer des toiles de parasol pendant que l’Europe fabriquerait des ordinateurs. Je n’aurais pas la cruauté aujourd’hui de leur demander, à tous ces messieurs modernistes : quelle est la marque des ordinateurs européens? », a lancé M. Emmanuelli.

source : http://www.lepoint.fr/politique/emmanuelli-la-ligne-des-sociaux-liberaux-n-est-pas-majoritaire-au-ps-qu-ils-se-taisent-23-10-2014-1874988_20.php

info de dernière minute : Le président socialiste du Conseil Général du Jura, Christophe Perny, va encore plus loin et demande, dans un communiqué, au Premier ministre de « partir« . Tout simplement : Manuel Valls doit partir pour la gauche, pour la France.

Autre argument qui revient avec régularité chez les anti-Valls du PS : son faible score à la primaire PS de 2011 qui reflète son tout aussi faible poids dans le parti, selon eux. « Le scandale est que cet homme ultra minoritaire au PS et à gauche porte la ligne politique gouvernementale« , continue le président du Jura. Qui ajoute :

À ce rythme, le PS portera bientôt, non seulement les idées, mais aussi le score de Manuel Valls.

C’est la trêve ! De plaisanterie ?

Un cessez le feu de 72 heures à Gaza a débuté mardi 5 août à 7 heures. Bonne occasion de faire le point, plus particulièrement à l’attention de ceux qui prennent le combat en marche et ignorent encore certains tenants et aboutissants.

Signalons tout d’abord que, à quelques heures d’intervalle, le ministre des Affaires étrangères et le président de la République ont tous les deux employé le mot « massacre » pour qualifier la situation au Proche-Orient. Hollande, Valls et Fabius commencent à modifier leurs commentaires en dénonçant enfin les massacres. Il leur aura fallu 28 jours et plus de 1800 morts !

Si ça vous intéresse c’est ici : http://www.huffingtonpost.fr/2014/08/04/francois-hollande-laurent-fabius-haussent-ton-israel-conflit-gaza_n_5647574.html

Plus intéressante est la tribune publiée sur le site du Monde.fr (hélas pour les seuls abonnés). Rony Brauman, Régis Debray, Edgar Morin et Christiane Hessel exhortent François Hollande à agir sur la scène internationale. Ça ne coûte pas cher d’espérer, surtout quand on ne sait toujours pas si le Président a bien lue la précédente lettre d’Edwy Plenel ou l’appel de Dominique de Villepin. Mais on nous permettra de douter que la réponse de François Hollande puisse être autre chose qu’une pirouette pour essayer de sauver son honneur définitivement sali par son soutien inconditionnel à la politique d’Israël. Poser le véritable problème, qui est d’en finir avec le colonialisme, il ne faut pas attendre ça de ce gouvernement, ni maintenant, ni demain. Son inféodation à Israël comme au CRIF ne sont pas des gages de changement possible.

C’est pourquoi nous mettons aussi dans la balance de l’info l’article suivant, précisément pour ne pas oublier le fond du problème : http://www.legrandsoir.info/pardon-mais-israel-n-a-aucun-droit-d-exister-al-akhbar.html

Ne pas lâcher la réalité présente, en observant une fois de plus cette carte territoriale qui vaut tous les longs discours de ces messieurs-dames.

Pour mieux comprendre où nous en sommes aujourd’hui, voici le dessous des cartes

Pourquoi les rétropédalages de l’hidalgo Manuel ne suffisent pas à nous convaincre ? Voici la vidéo que ses services ont tenté à maintes reprises de faire disparaître du Net :

Ou cette autre vidéo dont François Hollande trouve regrettable qu’elle circule aussi sur les réseaux. Le fameux « chant d’amour »…

Et pour rester dans les censures…

Saviez-vous qu’en 2011, pour la campagne des primaires socialistes, François Hollande avait été financé en partie par un lobby israélo-américain dénommé Elnet ? Si ça vous interesse suivez ce lien : http://www.panamza.com/280214-elnet-hollande. Mais vous pouvez aussi savoir qu’à la suite de l’article de Panamza qui relatait cette affaire en février 2014, le témoignage-clé du président d’Elnet a été auto-censuré par le média juif américain à l’origine -incidemment- de cette information. Aucun organe de presse traditionnel issu du paysage médiatique français n’a depuis traité le sujet {http://panamza.com/6267}.

Dernière vidéo pour clore ce billet, à l’attention des Grandes Gueules de RMC qui ont coupé le micro à un auditeur qui osait laisser entendre que l’hidalgo Valls soutiendrait la LDJ (Ligue de Défense Juive). Certes, on ne peut pas dire qu’il la soutienne ouvertement. Mais quand les politiques auront compris que la langue de bois ne passe plus, peut-être les comprendra-t-on plus clairement.

Vous aurez noté qu’à la fin de la vidéo, le pingouin Fabius donne la position de la France : elle s’abstient ! Au prétexte de sa position lors de l’accord de Genève. Ainsi la France est un pays qui s’abstient ! Le pays des Lumières, le pays des droits de l’homme, de Rousseau, de Montesquieu, de Robespierre ou de Jaurès s’abstient !

N’acceptons pas qu’il soit dit que cette position est celle de la France. Elle n’est que celle de son gouvernement, le fruit d’élections, qui plus est, non démocratiques. Monsieur Fabius, quand bien même il faudrait tenir compte des engagements précédents de la France, vous gagneriez à tenir aussi compte de ce que le monde et la situation ont changé. C’est au présent que la croissance des multinationales que vous défendez va de pair avec ces massacres d’enfants, de femmes, de vieillards qui meurent sous les missiles. Comment pouvez-vous seulement tolérer l’idée qu’il en meure un seul de plus cette nuit ? En vous abstenant ? À Edwy Plenel, à Edgar Morin, à Régis Debray, à qui vous voulez, monsieur Fabius : répondez ! Répondez à tous les français car, ne vous déplaise, ils sont de plus en plus nombreux à ne pas vouloir être pris en otages. Cette France que vous croyez représenter ne les représente pas et tant s’en faut !

le président Hollandyaou

Le fil sémaphorien_mai2014_n°2

¤=¤=¤=¤=¤

La photo qui a le plus buzzé cette semaine :

Yusuf Yerkel – directeur de cabinet et proche conseiller du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan – donnant un violent coup de pied à un manifestant

¤=¤=¤=¤=¤

Une manifestation autour du palais d’Egmont dégénère

Communiqué 15 mai 2014

Trois cents militants pacifiques ont été arrêtés ce matin à Bruxelles lors d’une manifestation de protestation contre le European Business Summit organisée par de nombreux réseaux européens, dont l’alliance belge D19-20. Par eux se trouvent Hélène Cabioc’h (Attac/Aitec), Annick Coupé (Solidaires) et Nicolas Galepides (Sud PTT) et Daniel Rallet (FSU) et sans doute d’autres militants français participant au rassemblement.

Nos organisations dénoncent ces arrestations illégitimes, et appellent à la libération immédiate des 300 activistes enfermés.

Nous en appellerons fermement aux autorités françaises présentes à Bruxelles et aux autorités belges dans les heures qui viennent.

Voir la vidéo sur :

http://www.rtbf.be/video/detail_une-manifestation-autour-du-palais-d-egmont-degenere?id=1926781

¤=¤=¤=¤=¤

« Des cons comme toi, j’en ai tué plein pendant la guerre ! » 

Drôle d’ambiance, ce jeudi 8 mai à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), à l’occasion des célébrations du 69e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945. Comme l’a rapporté Le Pays Briard, l’élu FN Jacques Gérard, membre du conseil municipal, a violemment pris à partie le conseiller municipal à la jeunesse Madani Khaloua. En pleine cérémonie, il s’est approché du conseiller, arguant que ce dernier « n’avait pas le droit de porter l’écharpe tricolore [car] il n’a pas fait la guerre ».

« Au début, j’ai cru qu’il voulait me pousser, a raconté Madani Khaloua au Lab. Il était très agressif. Il montrait à tout le monde sa carte d’ancien combattant. Puis il m’a dit devant témoins : « Des cons comme toi, j’en ai tué plein pendant la guerre ! » » Ce n’est pas le premier incident de ce genre. « Plusieurs fois, il m’a dit « moi, je suis Français ». En 2012, il s’est demandé comment, avec notre passé colonial, on pouvait me laisser tenir un bureau de vote », raconte Khaloua, qui entend porter plainte.

A lire sur Le LabEurope1

Hou ! Hou ! Marine, t’as encore du boulot !

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Sarkadhafi_le suivi

Pour enrayer le cours d’une justice qui le menace, Nicolas Sarkozy est décidément prêt à tout. Mediapart révèle le contenu de nouvelles écoutes judiciaires qui montrent que Nicolas Sarkozy s’est étonné l’été dernier du peu de coopération de l’actuel patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans l’affaire Kadhafi afin de l’informer sur le contenu des investigations en cours, voire d’en empêcher les embarrassants développements. « Mais il nous est fidèle, lui ? », s’est-il ainsi inquiété auprès de son directeur de cabinet, en juin 2013.

Sarko se croit encore le patron, y compris de la DCRI.  Ce faisant, il ne se rend même pas compte que ses magouilles apportent de l’eau au moulin de la justice qui, preuve en est, a bien eu raison de qualifier une « bande organisée ». Et elle est gentille, la justice ; les gens simples préfèrent parler de mafia. Parce qu’un chat est un chat.

¤=¤=¤=¤=¤

Le sondage qui va faire de la peine à Marine Le Pen

En tête des intentions de vote pour les prochaines élections européennes, Marine Le Pen cultive un paradoxe de taille car elle reste l’une des personnalités politiques les moins appréciées des Français, selon un sondage BVA publié dimanche par Le Parisien.

Marine Le Pen reste en effet très majoritairement impopulaire aux yeux des Français : 68 % disent avoir une mauvaise opinion d’elle. Pis, ils sont 78 % à ne pas lui faire confiance pour gouverner le pays ! Son image personnelle est, de plus, très mauvaise. Les sondés sont une large majorité à la trouver « d’extrême droite » (77%) -un terme qu’elle récuse-, « agressive » (71%), « démagogique » (67%) et « raciste » (60%). Une minorité la trouve « visionnaire » (27%), « sympathique » (31%), « ayant la stature d’une femme d’état » (37%), « compétente » (38%). Ils sont, en revanche, une majorité à la juger « courageuse » (63%) et « convaincante » (52%).

Autre problème pour Marine Le Pen, sa proposition phare, qu’elle défend depuis la présidentielle 2012, ne trouve pas grâce aux yeux des Français. Selon ce sondage, ils sont 79% à ne pas souhaiter que son plan de sortie de l’euro soit appliqué et 81% à juger cette proposition non crédible.

Lire sur LeParisien.fr

¤=¤=¤=¤=¤

SARAH CONNOR – L’ONU va débattre du problème des « robots tueurs »

Terminator va-t-il devoir se conformer aux règles de l’ONU ? Loin de Hollywood et de ses scénaristes un peu rêveurs, l’organisation internationale va très sérieusement débattre du rôle futur des robots dans les conflits. Le débat aura lieu entre le 13 et le 16 mai et il aura pour thème officiel les « armes létales autonomes ». Un rapport de cette réunion d’experts sera rendu public en novembre.

Les drones, déjà largement utilisés sur les conflits, ne sont pas au programme de cette réunion d’experts.

En savoir plus ici : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/05/12/sarah-connor-lonu-va-debattre-du-probleme-des-robots-tueurs/#xtor=RSS-3208

¤=¤=¤=¤=¤

Boko Haram a diffusé, lundi 12 mai, une nouvelle vidéo de 17 minutes dans laquelle il exige la libération de prisonniers du groupe islamiste en échange de celle des quelque 200 lycéennes nigérianes enlevées à la mi-avril (voir fil précédent).

Le chef de Boko Haram, Aboubakar Shekau, affirme que ses otages ont été converties à l’islam. On peut voir une centaine d’adolescentes portant un voile couvrant tout leur corps en train de prier. Le 14 avril dernier, le groupe islamiste avait enlevé 276 lycéennes à Chibok, dans l’État de Borno, qui abrite une communauté chrétienne importante. 223 d’entre elles sont toujours portées disparues

Un sommet réunissant plusieurs pays africains est prévu samedi à Paris pour évoquer la sécurité au Nigeria et dans sa région.

¤=¤=¤=¤=¤

Bouygues Telecom prépare un vaste plan de d’économies qui pourrait entrainer la suppression d’entre 1 500 et 2 000 postes, soit 23 % des effectifs, rapporte lundi 12 mail Le Figaro.

L’opérateur téléphonique est confronté à une forte baisse de ses ventes, notamment en raison de l’arrivée sur le marché des offres « low cost » comme celle de Free. En deux ans, Bouygues Telecom a ainsi perdu 200 000 clients et vu son revenu par abonné chuter de 18 %.

« La question qui se pose est celle du modèle économique et des emplois nécessaires à celui-ci », estime le représentant Force ouvrière Alain Bernard. « Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom a chuté de 26 % en deux ans, avec des coûts qui ont augmenté de 10 %. ». Ce vaste plan de suppression de postes devrait être annoncé « avant l’été », précise le représentant syndical. « Pour le moment, le calendrier est plus politique qu’économique. Rien ne devrait être annoncé avant les élections européennes, le 25 mai. »

¤=¤=¤=¤=¤

Le fil sémaphorien_mai2014_n°1

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Karachi_le suivi

Source Mediapart. Les procureurs confirment l’existence de rétrocommissions sur des marchés militaires de l’État dans le but de « rétribuer de façon occulte des politiques français ». Le réseau Takieddine est qualifié de « véritable imposture ».

Au fil d’un réquisitoire de 145 pages signé lundi 5 mai, le parquet de Paris accable les principaux collaborateurs d’Édouard Balladur, François Léotard et Nicolas Sarkozy, au sein du gouvernement français entre 1993 et 1995, dans le volet non-ministériel de l’affaire Karachi.
Sont respectivement visés :

  • Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet de Balladur à Matignon et aujourd’hui n°2 du groupe LVMH, par ailleurs intime de Sarkozy ;
  • L’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres, conseiller spécial de Léotard à la défense à l’époque des faits ;
  • Et Thierry Gaubert, conseiller de Sarkozy au budget et ami personnel de l’ancien président.

Ziad Takieddine, Dominique Desseigne (patron du Fouquet’s) et Thierry Gaubert sur le yacht du marchand d’armes.

Il est indéniable que Nicolas Sarkozy a été un rouage du système incriminé, en validant la création d’une société-écran de la DCN au Luxembourg par laquelle ont transité les commissions occultes du réseau K avec le Pakistan ou en autorisant, contre l’avis de son administration, le versement anticipé de commissions indues sur un marché saoudien, baptisé Mouette. Mais dans les deux cas, les magistrats du parquet comme les juges d’instruction semblent s’accorder pour dire qu’il manque la preuve d’un élément intentionnel (essentiel en droit pénal) pour justifier une mise en examen.

Petit rappel de l’agité du bocal qui va encore échapper à la justice :


Sarkozy: affaire Karachi par gill68

¤=¤=¤=¤=¤

GMT : Attention enfumage

L’Étude « indépendante » de la Commission Européenne sur l’impact du futur Grand Marché Transatlantique a été dirigée par un ancien conseiller de Goldman Sachs !

Cette étude a été réalisée en septembre 2013 par le Center for Economic Policy Research (CEPR). Or le chef du cabinet qui a rédigé cette étude est juge et partie ! Le directeur du CEPR, Guillermo de la Dehesa, est en effet conseiller de la banque d’affaires étatsunienne Goldman Sachs depuis 1988 ! Le conflit d’intérêt est évident !

Membre du PS espagnol, il est également membre du comité exécutif de la banque Santander, conseiller du laboratoire pharmaceutique Lily, président des Assurances Aviva depuis 2000. Il était aussi un des dirigeants de la branche Europe de Coca Cola de 2004 à 2006.

¤=¤=¤=¤=¤

La fin du Monde ?

« L’idée avait déjà circulé dans leurs rangs, ils l’ont mise en application. Sept membres de la rédaction en chef du Monde ont démissionné ce mardi 6 mai à midi. »

Bof ! Quand bien même ce canard (jadis de référence mais aujourd’hui de révérence) disparaîtrait, la perte ne serait pas grande pour le vrai journalisme. Un chien de garde en moins, c’est toujours de la liberté d’expression en plus, et de l’info plutôt que de la propagande. À ce stade de pourrissement du canard, le mieux est qu’ils s’en aillent tous !

¤=¤=¤=¤=¤

mise à jour 7 mai

 

Le 14 avril 2014, à la tombée du jour, des hommes armés ont capturé 230 lycéennes, selon des chiffres donnés par la directrice du pensionnat. Certaines seraient parvenues à s’échapper, sautant des camions. L’enlèvement a été attribué au groupe islamiste Boko Haram. Ce groupe créé en 2002 porte un nom qui s’adresse à nous directement (si j’en crois Wilkipédia). Boko Haram veut dire littéralement, en langue haoussa, l’éducation occidentale est un pêché. Je ne sais rien de ce groupe. Je n’ai pas fait d’enquête sur ceux-ci dont j’entends dire qu’ils sont un dangereux groupe terroriste. Si les gouvernements occidentaux étaient un tant soit peu en accord avec leur discours, la communauté entière aurait adopté ces jeunes filles pour les sauver. Au temps de lutte si intense contre les groupes extrémistes musulmans, pas le moindre satellite ? Drone ? Espion ? Pas le moindre satellite espion pour retrouver des camions remplis de jeunes femmes ? Pas d’analyse de photos satellite pour signaler ces convois importants ?  Pas un homme politique pour parler de victimes innocentes ? Pas de devoir d’ingérence ? Pas même de discours sur l’impuissance du régime nigérian à protéger ses enfants ? Pas de mots ? Rien.

Article entier ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/pol/050514/contre-loubli

Une pétition est en ligne qui a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.

mise à jour du 7 mai 2014:

Le secrétaire d’État américain John Kerry s’est entretenu par téléphone aujourd’hui avec le président nigérian Goodluck Jonathan, lui assurant que les États-Unis étaient « prêts à envoyer une équipe au Nigeria pour discuter de la façon dont ils pouvaient au mieux apporter de l’aide » afin de retrouver les jeunes filles, a expliqué la porte-parole du département d’Etat.

Dans une vidéo obtenue par l’AFP, le chef du groupe islamiste armé a revendiqué l’enlèvement de plus de 200 adolescentes le 14 avril dans un lycée de Chibok, une autre ville de l’État de Borno. Il a menacé de les vendre comme esclaves. Et mardi, huit autres adolescentes ont été kidnappées dans le nord-est du Nigeria.

¤=¤=¤=¤=¤

Jacques Génereux: « le plan Valls est une ânerie économique »



Jacques Génereux: « le plan Valls est une anerie… par lepartidegauche

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Cahuzac_le suivi

L’émission « L’Atelier des médias », sur RFI, a diffusé le 3 mai, journée internationale de la liberté de la presse, une conférence sur l’affaire Cahuzac, donnée il y a quelques mois à Tunis par Fabrice Arfi. Il s’agit d’un retour détaillé sur la façon dont lui et la rédaction de Mediapart ont travaillé sur l’affaire du compte suisse caché de l’ancien ministre du budget. Petite leçon de journalisme digne de ce nom.

Après la première minute et aux environs de la trentième minute, vous pouvez entendre l’enregistrement de la rencontre qu’ont eue Fabrice Arfi et François Bonnet avec Jérôme Cahuzac, au ministère du budget, le 4 décembre 2012, avant la publication du premier article.

Concernant plus particulièrement Le Canard enchaîné et l’affaire Cahuzac, France 5 a passé le deuxième volet du documentaire Jeu d’influences, de Luc Hermann et Gilles Bovon, ce 6 mai à 20h30.

¤=¤=¤=¤=¤

Autogestion : un exemple italien parmi d’autres.

Dans la banlieue industrielle de Milan, des ouvriers tentent de relancer une activité dans leur ancienne usine de pièces automobiles. Ateliers et chaînes de production accueillent désormais un centre de recyclage, une vente de produits locaux équitables, un studio de musique ou une fabrique de liqueur de citron. Le tout en autogestion. Un pari qui commence à payer, mais qui montre les difficultés de construire un projet coopératif parti de rien, et sans aucun soutien institutionnel. Reportage au sein de « Ri-maflow ».

[Lire la suite sur Bastamag : Dans leur usine occupée, des ouvriers aspirent à bâtir une « citadelle de l’autre économie »]

¤=¤=¤=¤=¤

Les canons de Valls

La visite de Manuel Valls chez le Pape n’est pas sans faire couler d’encre, et à juste titre. Cette rencontre n’est pourtant pas la première pour qui se souvient que déjà le 11 octobre 2012, Jacques Berthieu et Louis Brisson étaient canonisés en présence de Manuel Valls. Sans doute l’hidalgo qui nous sert de Premier ministre n’a-t-il pas lu le fameux Brisson dans le texte. Sur son blog, François Cocq nous rappelle quelques perles édifiantes du canonisé :

 « Au lieu de laisser aux prêtres l’instruction et l’éducation, on établit des gymnases où on enseigne à la jeunesse la littérature, les arts, les coutumes et les religions des peuples étrangers. »

« Le confesseur doit toujours tenir pour la loi et pour l’autorité. Il doit apprendre (…) à la femme à obéir à son mari. Il ne faut jamais que le confesseur donne raison aux enfants contre leurs parents, contre leurs frères ou sœurs plus âgés, à la femme contre son mari. »

« Il faut obéir sans raisonner, ne pas écouter ce nous dit notre jugement propre. »

 « La femme est fourbe naturellement. (…) La femme est menteuse naturellement. (…) La femme est traîtresse. »

« C’étaient les couvents qui conduisaient le monde. Aujourd’hui ce sont les Francs-maçons et les Juifs. Ils sont partout. Tous nos livres d’histoire sont faussés par eux. C’est Satan qui est l’inspirateur de tout cela. » Lire la suite

L’irresponsabilité des responsables

Les grands médias n’ont pas cru bon attirer l’attention sur le fait que Manuel Valls soit cité à comparaître le 5 juin 2014 devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est vrai que ça la fout mal au moment où l’hidalgo accède à Matignon. Mais l’association la Voix des Rroms ne pouvait quand même pas oublier toute une série de propos tenus en 2013, et qui sont considérés comme une provocation « à la discrimination, la haine ou la violence à l’égard d’un groupe de personnes» (selon les termes de l’article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881) en raison « de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ». La loi prévoit des sanctions pénales qui peuvent aller jusqu’à un an d’emprisonnement, 45 000 euros d’amende et l’inéligibilité pendant 5 ans.

Tout un chacun se doute un peu de ce que sera l’issue d’un tel procès, et c’est bien ce qui a poussé Éric Fassin à titrer son billet de blog paru dans Libé et Mediapart : L’irresponsabilité des responsables.

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur déclarait entre autres propos que les Roms « ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation » : « nous le savons tous, la proximité de ces campements provoque de la mendicité et aussi des vols, et donc de la délinquance ». En de conclure que « les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ».

On apprend sous la plume de Fassin que l’avocat de la Voix des Rroms conteste la compétence de la Cour de justice : le ministre « est dans l’exercice de ses fonctions lorsqu’il donne des instructions, […] mais pas lorsqu’il intervient dans les médias pour donner son opinion ». En outre, « la République française ne reconnaissant pas la notion de race », il ne « pourrait être dans l’exercice de ses fonctions lorsqu’il prône un traitement différencié concernant des personnages à raison de leur origine. » 

« Bref, un ministre ne saurait parler au nom de la République s’il tient des propos racistes, note encore Éric Fassin. Sans doute les défenseurs de Manuel Valls rétorqueront-ils que, à l’instar du président de la République, les ministres du gouvernement bénéficient d’une forme d’immunité. Toutefois, ce serait reconnaître que nos gouvernants, au contraire de nos concitoyens, peuvent impunément s’adonner à la parole raciste. Cela reviendrait à instituer légalement un paradoxe : d’un côté, la République est fondée sur le rejet du racisme ; de l’autre, le racisme échapperait aux poursuites dès lors qu’il exprime la politique gouvernementale.

photo Reuters

Cette chronique a aussi été publiée dans Libération le 12 avril 2014, sous le titre : « Manuel Valls poursuivi par les Roms ».

se poser la question de la grève générale

Dirigeant du NPA, Olivier Besancenot estime que le nouveau premier ministre « s’est échappé des cartons laissés par Nicolas Sarkozy » au ministère de l’intérieur. À la veille de la marche anti-austérité, samedi 12 avril à Paris, il appelle à « se poser la question de la grève générale ». C’est le dixième numéro d’Objections sur Mediapart.


Besancenot : «Avec Valls, c’est la même… par Mediapart

le fil sémaphorien_avril2014_n°2

¤=¤=¤=¤=¤ mise à jour 12 avril

Sondage : 79 % des Français désapprouvent la nomination d’Harlem Désir comme secrétaire d’État aux affaires européennes. Si on ajoute les 5% qui ne se prononcent pas… ne reste effectivement pas grand monde pour apprécier cette nomination.

Dans le détail du sondage (BVA/iTélé) on peut aussi voir que la désapprobation est particulièrement élevée parmi les sympathisants de droite, avec 95 %, contre 3 % qui approuvent et 2 % qui ne se prononcent pas. Le pire est que même chez les sympathisants du PS ils sont 61 % à désapprouver cette entrée au gouvernement du chef du parti. À part ça, Hollande est toujours persuadé de faire les bons choix et d’être à l’écoute des Français…

Par ailleurs, un autre sondage nous semble bien plus inquiétant : 55 % des Français auraient jugé Manuel Valls « convaincant » dans son discours de politique générale. Ben dis donc… voilà plutôt de quoi mesurer le manque de discernement politique des mêmes Français. Mais 55 %, c’est peut-être les mêmes qui rêveraient de voir revenir l’agité du bocal…

Petit rappel pour ceux qui croient en la capacité de gestionnaire de l’hidalgo Manuel :

En décembre dernier, le magazine Capital assurait que les habitants d’Évry « paient encore la gestion bien peu rigoureuse de Manuel Valls », qui a été maire de la ville pendant onze ans. Ils pointaient notamment « des frais de communication [qui] ont bondi de 852,6% entre 2001 et 2003 », une avalanche de chargés de mission au cabinet du maire (jusqu’à 49), une explosion des dépenses de personnel, de multiples gaspillages… Extrait :

« Les caisses d’Évry sont vides. “J’ai rarement vu ça, ils n’ont même pas de quoi payer leur dette”, s’étonne Claude Jaillet, expert en finances locales. “Du coup, ils sont obligés d’emprunter pour rembourser les échéances.”

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir fait… valser les impôts. Entre 2001 et 2012, la pression fiscale sur les ménages de la commune a explosé de 45,7%. Grâce à quoi la facture moyenne des foyers imposables, qui frôle aujourd’hui les 2 100 euros annuels, est l’une des plus élevées de France pour une ville de cette importance.»

Gestion rigoureuse ? On verra ce que diront ces 55% de français aveugles lorsque les comptes de la Sécu commenceront à valser.
¤=¤=¤=¤=¤

Venezuela_le suivi

Le président socialiste Nicolas Maduro, dauphin du charismatique Hugo Chavez, a reçu avec sa garde rapprochée au palais présidentiel de Miraflores les principaux dirigeants modérés de la coalition d’opposition de la Table de l’unité démocratique (MUD), dont sa principale figure, le gouverneur et deux fois candidat à la présidentielle Henrique Capriles.

En présence d’une délégation de trois ministres des affaires étrangères de l’Unasur (Brésil, Colombie, Equateur) et du nonce apostolique au Venezuela, la réunion a commencé avec plusieurs heures de retard, peu avant 2 heures du matin (heure de Paris). Les échanges, d’abord sous forme de prises de parole, sont retransmis en direct sur toutes les radios et télévisions du pays.

¤=¤=¤=¤=¤

Le 1er avril marquait la fin de la trêve hivernale pour des milliers de familles poursuivies pour impayés de loyers. Au cours de la trêve hivernale, le gouvernement a ouvert 16 000 places d’urgence pour les SDF, tout en promettant de mettre fin à une gestion saisonnière de l’hébergement des sans-abri. Promesse, on le sait, qui ne sera pas respectée, alors même que les impayés ne concernent que 2,5 % des loyers.

L’ONG Caritas, pourtant peu habituée à investir le champ politique, accuse cette fois ouvertement les politiques d’austérité imposées par l’Europe. Elle demande aux gouvernements d’accepter d’en reconnaître l’échec et de trouver des alternatives.

« La grande pauvreté atteint désormais plus de 10 % de la population. Les salariés, quand ils travaillent, gagnent parfois si peu qu’ils ne peuvent subvenir à leurs besoins. Près de 500 000 salariés en Europe, selon ses estimations, ne peuvent plus se payer un logement. »

Ce rapport de 116 pages (en anglais seulement pour l’instant) s’est intéressé en priorité aux sept pays européens les plus touchés par la crise – Grèce, Espagne, Portugal, Irlande, Italie, Chypre et Roumanie.

http://www.scribd.com/doc/215468984/Caritascrisisreport-2014-En

¤=¤=¤=¤=¤

affaireS Sarkozy_le suivi

Parmi les casseroles judiciaires encore attachées aux pattes de l’agité du bocal, l’une des plus graves est l’affaire Karachi, qui s’est soldée par la mort de 14 personnes dont 11 ingénieurs français. Le site le Monde s’est fendu d’une petite vidéo de 3 minutes, assez clairement récapitulative, une sorte d’Affaire Karachi pour les Nuls.


Comprendre l’affaire Karachi en 3 minutes par lemondefr

¤=¤=¤=¤=¤

08 avril

Ça vient de tomber… (et ça va continuer à pleuvoir)

Steeve Briois, le nouveau maire FN d’Hénin-Beaumont, a décidé de fermer le local municipal mis à disposition de la Ligue des droits de l’homme depuis de nombreuses années.

il a annoncé sur France Info : « Les électeurs nous ont aussi élus pour ce type de décisions. La Ligue des droits de l’homme est une association politisée. Elle n’a eu de cesse pendant la campagne électorale de dire tout le mal qu’elle pensait de nous. Alors on coupe les liens. Point final. A partir du moment où ces militants s’immiscent dans la vie de la municipalité avec des a priori hostiles, on ne va pas les laisser profiter d’un local municipal. On serait maso ! Fini l’hébergement et fini la subvention. Ils iront ailleurs. »

Libé entre dans plus de détails. Enfumage néanmoins.

http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/08/la-mairie-fn-d-henin-beaumont-supprime-subvention-et-local-de-la-ldhmun62110_994003

Par ailleurs nous apprenons qu’à Toulouse avec Moudenc, le changement, c’est maintenant ! Un changement qui consiste à permettre à des mouvements fascistes interdits de manifester Place du Capitole. L’évolution, on adore…

¤=¤=¤=¤=¤

c’est aujourd’hui 8 avril que le journal l’Huma ressuscite.

Le sens profond d’une nouvelle Humanité 

110 ans après sa fondation, le 18 avril 1904, l’Humanité se renouvelle, se transforme, se réinvente.

Elle le fait à ce moment particulier de notre histoire où les coups de boutoir conjugués des rapaces de la finance, d’une Europe ultralibérale, d’une mondialisation capitaliste et de gouvernements qui s’y soumettent, augmentent chaque jour les souffrances sociales, le chômage, la précarité du travail et l’insécurité de vie.

Elle le fait à un moment où les idées de droite, de plus en plus mêlées à celles de l’extrême-droite sont sans cesse banalisées et promues par le grand bazar du média-business. De ce fait, elles progressent sur le terreau des crises et des souffrances, contaminant de larges secteurs de populations inquiètes, désorientées, maltraitées, ignorées, méprisées par celles et ceux qui tiennent le haut du pavé.

L’Humanité, fondée par l’ardent défenseur du socialisme, change aujourd’hui,  à ce moment où ce que l’on pouvait appeler jadis « la social-démocratie européenne » est entrée dans une crise très profonde, révélée, élections après élections partout en Europe.

Lire la suite

¤=¤=¤=¤=¤

Nous avions pensé que toute autre décision que la relaxe serait inacceptable, mais non.

Coupable ! Le tribunal correctionnel de Dijon a rendu aujourd’hui son verdict dans l’affaire du viticulteur bio, Emmanuel Giboulot, qui avait refusé de traiter ses vignes conformément à l’arrêté préfectoral pris l’été dernier afin de lutter contre la flavescence dorée, maladie contagieuse véhiculée par une petite bête inoffensive, la cicadelle.

Jugé coupable donc, le viticulteur se voit condamner à 1 000 euros d’amende dont 500 avec sursis. Cette peine avait été requise par le parquet lors du procès tenu le 24 févier, une peine perçue comme plutôt clémente par l’entourage de Giboulot. Ce dernier risquait en effet jusqu’à 30 000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement. Il a cependant décidé de faire appel du jugement.

Vous avez été nombreux à soutenir Emmanuel Giboulot en signant la pétition de soutien, c’est toujours possible de le faire : (accessible ici)

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour

¤=¤=¤=¤=¤

L’ex-premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, candidat du centre droit à la présidence de la Commission européenne, s’est dit samedi opposé au fait que la France bénéficie d’un nouveau délai pour réduire son déficit public. La France, qui a déjà obtenu un report jusqu’en 2015 pour être dans les limites des règles budgétaires européennes, « ne peut pas encore une fois avoir un passe-droit », elle doit « suivre les règles du jeu comme tous les autres », a-t-il déclaré lors d’un point de presse à Berlin. Quant au président de la Banque centrale allemande, la Bundesbank, Jens Weidmann, il a demandé à la Commission européenne de faire « respecter les règles de manière stricte ».

Euh… Le doigt sur la couture du pantalon, le béret sur la tête et la baguette à la main, ce n’est plus ainsi que les Français ont envie de se présenter devant le parlement européen. Ils ont commencé de le dire haut et fort lors des dernières municipales, ils le diront encore plus haut et plus fort lors des prochaines européennes. Messieurs les androïdes allemands, il va falloir vous habituer à la voix grandissante des autres peuples européens, la France en particulier parce qu’elle est la 2eme puissance du continent et la 5eme du monde. Elle ne suivra plus très longtemps les règles d’un jeu qui ne lui convient pas. Si quelque chose est inéluctable, c’est bien qu’approche le jour où il va falloir vous soumettre ou vous démettre.

Rappelons-nous que c’est ce même androïde Juncker qui avouait en 1999 : «Nous prenons une décision, puis nous la mettons sur la table, et nous attendons un peu pour voir ce qui se passe. Si elle ne provoque ni tollé, ni émeutes, parce que la plupart des gens ne comprennent rien à ce qui a été décidé, nous poursuivons, pas à pas, jusqu’au point de non-retour».

L’occasion de relire notre article d’août 2012 sur la fameuse autant que fumeuse « règle d’or » des 3%.

¤=¤=¤=¤=¤

Microsoft a annoncé qu’à partir de ce 8 avril il n’y aurait plus de mises à jour de sécurité pour les ordinateurs fonctionnant toujours sous XP. Autrement dit, ce sera aux inconditionnels de ce système d’exploitation Windows de se démerder contre les cybercriminels.

Certes XP a déjà 13 ans d’âge, mais il semblerait que 20 à 30% des ordinateurs l’utilisent encore, dont des services de police, des banques (notamment des distributeurs de billets) en passant par des entreprises, des bureaux juridiques, des restaurants, des écoles… Dans beaucoup de cas, ces utilisateurs ont estimé que Windows XP était suffisamment bien pour eux, sans avoir à dépenser sans cesse pour une nouveauté qui ne leur sert à rien.

En bref, ces ordinateurs vont contribuer à rendre la sphère internet plus dangereuse pour tout le monde dans la mesure où les pirates informatiques vont être capables de lancer des cyberattaques depuis des appareils infectés.

Mais Microsoft s’en fout. Maintenant que Bill Gates fait dans l’humanitaire…

¤=¤=¤=¤=¤
Nous en avions parlé ici. Finalement Dark Vador ne sera pas en lice pour la présidentielle du 25 mai prochain en Ukraine, la Commission électorale ayant rejeté sa candidature. Ah mais… où sont les forces de l’Empire ?

¤=¤=¤=¤=¤

le fil sémaphorien_avril2014_n°1

========

Le gouvernement turc a décidé jeudi 3 avril de lever le blocage du réseau Twitter. La Cour constitutionnelle turque avait jugé mercredi que la mesure constituait une violation de la liberté d’expression et ordonné sa levée immédiate. L’accès au réseau Twitter avait été bloqué sur instruction du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, menacé par la diffusion quotidienne de bandes audio dans lesquelles le premier ministre turc demande à son fils de dissimuler plusieurs millions de dollars, alors que la police procède à un vaste coup de filet anticorruption.

========

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a été condamnée, jeudi 3 avril, à 10 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) pour avoir diffusé de « faux tract » visant Jean-Luc Mélenchon.

Marine Le Pen était citée à comparaître pour « manœuvre frauduleuse » et publication d’un montage sans le consentement de l’intéressé, délits passibles d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende, ainsi que d’une peine complémentaire de privation des droits civiques, autrement dit d’inéligibilité.

« C’est une condamnation sans faille (…) qui démontre que Marine Le Pen a eu des agissements délinquants, répréhensibles, contraires aux valeurs fondamentales de la République, et c’est un grand jour pour la démocratie », a réagi Me Raquel Garrido, avocate de Jean-Luc Mélenchon. Mme Le Pen n’est pas condamnée à l’inéligibilité.

Source Le Monde

========

le dessin du jour (2 avril)

Ségo_le retour_3

========

Quand Edwy Plenel se trompe : « Il n’y aura pas de Manuel Valls Premier ministre, c’est impossible. La ligne Manuel Valls a été sanctionnée dimanche ».


plenel-bfmtv par asi
C’était un pronostic de l’entre deux tours. Edwy a dû reconnaître son erreur de jugement dans un tweet.

Et là, on serait prêt à parier qu’il voit juste : Plus dure sera la chute.

========

Élections : des lendemains qui déchantent. Petite revue de presse…

« Liliane, fais tes valises ! » doit répéter Georges Marchais du fond de sa tombe…

Le PC perd 19 villes de plus de 10 000 habitants sur 81, et 7 villes de plus de 30 000 habitants sur 28, provoquant un recul communiste inédit depuis les élections de 1983 et 1989.

Lire en détail sur : http://www.regards.fr/web/municipales-pc-l-autre-berezina,7615

=========

Autre débâcle : celle des socialistes qui ont perdu plus de 150 villes de plus de 10 000 habitants, dont certains bastions historiques.

=========

Plusieurs journaux et sites ont mis en ligne une carte interactive où l’on peut trouver le résultat de sa commune, de sa région. Cliquer sur la carte pour accéder à mise en ligne par Sud-Ouest.

=========

Ayrault_l’étrange silence

ce ne sont que 8 secondes, mais elles semblent une éternité.

Il paraît qu’il a failli dire : « Les citoyens ont légitimement le sentiment que ce gouvernement a renoncé à transformer la société. Qu’une oligarchie politique et économique dirige le pays et que le gouvernement n’y a pas mis fin ». Mais non, on déconne. Le 1er avril tout est permis en info. En réalité c’est l’eurodéputé EELV Yannick Jadot qui a dit ça. Même qu’il a ajouté : « Dire que les Français n’ont pas compris est insupportable. Ils ont compris que jusqu’à maintenant, le gouvernement s’était plus inquiété de convaincre le Medef de sa crédibilité que de combattre le chômage hors du logiciel libéral européen. Et le symbole Valls, ce n’est pas celui de plus de social et de plus d’écologie. » « Si c’est Valls, Hollande nous fait Guy Mollet »

======

Allocution du président François Hollande

« Ce sont les entreprises qui créent les emplois.» Vous avez entendu ? La politique de l’offre est maintenue et il ne faut donc espérer aucun changement.

Car non, monsieur Hollande, ce ne sont que très accessoirement les entreprises qui créent l’emploi. Ce qui crée l’emploi, c’est d’abord un chiffre d’affaire, et pour cela il faut des acheteurs, donc des citoyens disposant d’un pouvoir d’achat. C’est ce qui alimente une boucle d’activité économique où chacun est le fournisseur et le client de quelqu’un. C’est ce que nous appelons un cercle vertueux. Hors d’une hausse spectaculaire des bas salaires et des minima sociaux, aucune relance n’est possible pour vaincre l’austérité. Et on vous met au défi de trouver un seul économiste qui aurait le courage de venir expliquer le contraire à la face de tous les Français. Vous continuez donc dans le mensonge.

Ensuite, pourquoi faudrait-il accepter la logique de l’Union Européenne, de l’Organisation Mondiale du Commerce, des milieux financiers, des grandes multinationales… ? Absolument aucun de leurs dirigeants n’ont été élus ! Allons-nous rester encore longtemps dans le déni de la démocratie et la perte des souverainetés ?

======


Mélenchon appelle à manifester le 12 avril par FranceInfo

=====

Et pour finir sur Valls, on peut se souvenir que sous la plume d’Alain Gresh, Le monde Diplo avait déjà prévenu en mai 2012 : Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls. à lire ou relire:  http://blog.mondediplo.net/2012-05-16-Vous-avez-aime-Claude-Gueant-Vous-adorerez-Manuel

L’hidalgo Valls passe aux manettes

Selon Jean-Luc Mélenchon : « à un désastre électoral, le chef de l’État répond par un suicide politique. ». Pour Mediapart, « Valls à Matignon : un triple contre sens ». L’Humanité titre : La double peine.

En nommant Manuel Valls premier ministre, François Hollande fait un choix contraire aux leçons des municipales. Là où une demande de gauche et de justice sociale s’est exprimée, le président brandit le discours d’ordre, de sécurité et de libéralisme : celui-là même qui a organisé la descente aux enfers de la gauche.


« La politique de F. Hollande a rencontré son… par lepartidegauche

Bonus sémaphorien :

Léo Ferré disait déjà de la gauche qu’elle était la salle d’attente pour le fascisme. Parole d’anar ? Peut-être. Mais ça vaut le coup d’y réfléchir pour mieux cerner le désastre électoral de la gauche de 2014.

Les lecteurs informent

 ¤=¤=¤=¤=¤

Le ministre de l’intérieur sera l’invité de Mediapart le mercredi 12 mars à partir de 20h30, diffusé en direct depuis la rédaction. Accès libre.

Celui qui a terminé avant dernier de la primaire socialiste en 2011 (avec 5,63% des voix) apparaît désormais comme un pivot du gouvernement. Est-ce dû à son ministère ? A son positionnement politique ? Le ministre répondra à ces questions face à nos journalistes. Immigration, sécurité, affaires au niveau national comme en Essonne, positionnement politique… tous ces sujets seront abordés lors de cette confrontation entre le ministre de l’intérieur et notre rédaction, qui a de nombreuses fois manifesté ses désaccords ces derniers mois.

Le programme de la soirée :

18h00. Le grand entretien, présenté par Joseph Confavreux. Comprendre les enjeux de la crise ukrainienne.

19h00. Retour sur nos enquêtes, présenté par Joseph Confavreux. Le Front national à nu, avec Marine Turchi, Haydée Sabéran, auteur de Bienvenue à Hénin-Beaumont, Edouard Mills-Affif, auteur du docu Bassin miné en cours de réalisation

20h30. Manuel Valls face à la rédaction, présenté par Edwy Plenel et Frédéric Bonnaud.

1. Le ministre de l’intérieur (police, sécurité, immigration, racisme, xénophobie, etc.). Avec notamment Carine Fouteau, qui suit les questions d’immigration, et Louise Fessard, qui suit les questions de police.

2. Les affaires de l’Essonne et d’ailleurs (de Dassault à Cahuzac en passant par les affaires de corruption et les questions de vertu en politique). Avec Fabrice Arfi et Karl Laske

3. Le vallsisme est-il un socialisme ? (le positionnement politique, l’itinéraire, la doctrine, les ambitions, l’impopularité du pouvoir, etc.). Avec Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux.

¤=¤=¤=¤=¤

Info par le Collectif Roosevelt

  • Le 12 mars : Ciné-Débat avec le Réseau Revenu de Base

Réduction du temps de travail, revenu de base, les objectifs sont proches : il s’agit de valider le cours historique de la diminution du temps de travail nécessaire pour satisfaire nos besoins, et de permettre de libérer du temps pour des activités plus autonomes et plus épanouissantes. Une soirée thématique pour présenter et discuter du revenu de base, le mercredi 12 mars à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques. Pour en savoir plus et rejoindre l’événement.

L’occasion de relire les dossiers Sémaphores consacrés au revenu de base

http://semaphores.info/2014/01/dossier-revenu-de-base-inconditionnel/

http://semaphores.info/2013/08/revenu-de-base-inconditionnel-et-monnaies-complementaires/

http://semaphores.info/2013/06/reseau-salariat-yes-we-can/

¤=¤=¤=¤=¤

MEETING à Nîmes le 14 mars aux Costières

¤=¤=¤=¤=¤

 

¤=¤=¤=¤=¤

L’expo « Jean-Charles Lallement (1914-1970) : rétrospective » aura lieu tout le mois de mars 2014 à la chapelle des capucins, place St Louis à Aigues-Mortes.

Conférence : mercredi 19 mars 18h30 par F.Griot (Archives départementales du Gard) chargée du classement du fonds Lallement.

Association Bacchus le sculpteur

¤=¤=¤=¤=¤

autres annonces Mars 2014 Lire la suite

[NDDL]_suite 2_ Lettre au Ministre de l’Intérieur

 Lettre de Françoise Verchère, Conseillère générale de Loire-Atlantique adressée au Ministre de l’Intérieur.

Lundi, 24 Février 2014 12:43

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,
Je vous ai entendu commenter dès samedi soir les événements en marge de la
manifestation contre l’aéroport de Notre Dame des Landes et vos propos appellent de ma part
quelques réactions et aussi plusieurs questions…. Lire la suite

Notre Dame des Landes_ suite

Ce second volet consacré à la manifestation du 22 février à Nantes, Sémaphores le dédie en solidarité à Quentin, 29 ans, qui ne faisait pas partie des casseurs, mais n’a pas moins perdu un œil sous le choc d’une flash-ball. Évacué d’urgence, voici un extrait de ce qu’il n’a pas pu voir et s’apprêtait à rejoindre.

Ambiance joyeuse chaleureuse, une foule chamarrée aux couleurs d’EELV, du NPA, du Front de gauche, d’ATTAC, de l’ACIPA de la ZAD, des nombreuses associations de protection de l’Environnement, de la société civile c’est-à-dire de toutes les couleurs, de tous les âges, du bébé à l’octogénaire. Des masques, des déguisements, une salamandre géante, des hommes hérissons,  femmes escargots, musaraignes ou chauve-souris, quelques 52O tracteurs rutilants et vigilants, un homme perché dans un arbre place du pont Morand occupé à construire une cabane, des flamants roses, des femmes à tête de laitue ou  mimosa, des enfants qui chantaient des comptines. Une foule paisible de 2014 qui déferlait sur la ville, venue de tous les coins de France pour dire non à un vieux projet datant du Concorde. Une foule progressivement étonnée qui butte soudainement sur des murs de CRS robocops aux boucliers transparents, blindés blancs, lances à eau, hélicoptères qui sillonnent le ciel…

Contrairement aux seules images de violences passées en boucle sur les chaînes de télé, contrairement aux infos des radios et de la presse aux ordres, des témoignages de manifestants arrivent de tous côtés depuis deux jours. Des milliers de photos et de vidéos qui montrent le côté festif et convivial qui rassemblait plus de 50 000 personnes d’horizons politiques divers, y compris des élus socialistes. Lire la suite